Luttes sociales

4,4% de hausse des prix dans l’alimentation en 12 mois

Les prix continuent d’augmenter, et les inégalités se creusent

Sanjiv Dinama / 23 février 2012

Les prix continuent de flamber à La Réunion. L’INSEE a publié les derniers chiffres de l’évolution de l’indice des prix à la consommation. L’inflation continue, poussée essentiellement par l’augmentation des prix des produits pétroliers et de l’alimentation. Il est nécessaire de mettre à plat la politique des prix et des revenus à La Réunion. La situation prévalente actuellement dans la société réunionnaise est l’illustration d’une injustice inacceptable. Le modèle de développement actuel a atteint ses limites. La crise que nous traversons pose un problème de fond.

Les deux secteurs les plus touchés par l’inflation restent les produits pétroliers et l’alimentation sur les douze derniers mois de l’année comme l’attestent les derniers chiffres de l’INSEE.

Le taux d’inflation global tiré par les secteurs des produits pétroliers et de l’alimentation

Le taux d’inflation atteint les 5,2% pour les produits pétroliers et les 4,4% pour l’alimentation sur les 12 derniers mois de l’année. Ces deux secteurs poussent le taux d’inflation global vers le haut.

Rappelons que l’alimentation ou les carburants pèsent beaucoup plus lourd sur le budget des ménages les plus modestes. De ce fait, vu l’importante augmentation des prix de certains produits alimentaires et de l’énergie durant l’année, les ménages les plus modestes ont subi une inflation beaucoup plus importante.

À côté de cela, les compagnies pétrolières réalisent des marges records. Pour la compagnie Total, le bénéfice a dépassé les 12 milliards d’euros en 2011. À La Réunion, l’Autorité de la concurrence a souligné le bénéfice colossal réalisé par la SRPP à La Réunion. En effet, entre 2005 et 2008 (dernier chiffre disponible) un bénéfice net moyen après impôt de 12.5 millions d’euros a été réalisé par la SRPP. De même dans le secteur alimentaire, le groupe Casino enregistre une hausse de 18% des ventes en 2011. Le chiffre d’affaires total du groupe pour 2011 se monte à 34,4 milliards d’euros. Les ventes des magasins situés dans l’océan Indien (Jumbo et Score) ressortent en hausse de +2,4% et se chiffrent à 891,6 millions d’euros en 2011.

Urgent d’agir sur le coût de la vie

Rappelons que les inégalités sont criantes dans notre société. En 2008, les 10% des personnes les plus modestes à La Réunion ont un niveau de vie inférieur à 481 euros par mois (D1), tandis que les 10% les plus aisées ont un niveau de vie supérieur à 2.520 euros (D9). Ainsi, le rapport interdécile (D9/D1) s’établit à 5,2 à La Réunion. Cela signifie que le niveau de vie plancher des 10% des personnes les plus aisées (D9) est 5,2 fois plus élevé que le niveau de vie plafond des 10% des personnes les plus modestes (D1), contre seulement 3,3 fois en France continentale.

La population est la première victime de cette situation. Il y a, aujourd’hui, urgence à agir sur le coût de la vie, par l’action sur les prix ou sur les revenus et mettre fin au monopole sachant que près de la moitié des Réunionnais vivent en dessous du seuil de pauvreté. D’autre part, la crise économique et sociale actuelle se traduit par l’augmentation du chômage, de la précarité, et souvent par le blocage des salaires dans les entreprises et la stagnation des revenus sociaux alors que le coût de la vie ne cesse d’augmenter comme le confirment les chiffres.

Rarement dans notre histoire, la situation économique et sociale n’a été aussi inquiétante. S’il n’y a pas aujourd’hui un changement radical, on risque de voir la situation exploser.
Le modèle de développement actuel a atteint ses limites. La crise que nous traversons pose un problème de fond.

Sanjiv Dinama