Luttes sociales

4 Epices pour redonner espoir et dignité aux victimes de la crise

Inauguration de l’Epicerie Sociale et Solidaire de Sainte-Suzanne

Témoignages.re / 28 mai 2016

L’Épicerie Sociale et Solidaire de Sainte-Suzanne a été inaugurée hier en présence de Paul Vergès, Sénateur de La Réunion et Maurice Gironcel, Maire de Sainte-Suzanne et Conseiller Départemental. C’est une des réponses à la crise qui mine la société réunionnaise, et qui oblige un nombre toujours plus important de familles à se tourner vers des associations ou des collectivités pour se nourrir. Outre l’aide d’urgence, l’épicerie sociale vise à accompagner ses usagers vers la sortie durable des dispositifs d’assistance. Cette structure a bénéficié du concours financier du Sénateur Paul Vergès, au titre de la Réserve Parlementaire, ainsi que de celui de la Région Réunion, du Conseil Départemental et de la Caisse d’Allocations Familiales de La Réunion.

JPEG - 80.3 ko
Maurice Gironcel et Paul Vergès ont inauguré hier l’épicerie sociale et solidaire de Sainte-Suzanne.

Face à l’augmentation de la misère des familles qui s’accompagne souvent d’isolement, de fragilité morale ou de perte de confiance, la ville de Sainte-Suzanne a inauguré hier un nouvel outil destiné aux personnes les plus en difficultés dans la crise que traverse La Réunion. Il s’agit de l’épicerie sociale et solidaire 4 Epices. Elle a vu le jour grâce notamment au soutien de Paul Vergès, au titre de sa réserve parlementaire.

Le point de départ de ce projet est une analyse de la situation sociale de la commune. Depuis 1998, le CCAS de Sainte Suzanne apporte une aide alimentaire aux familles en difficultés sociales et économiques résidant sur le territoire communal. Les demandes établies par les agents sociaux du CCAS sont examinées en commission d’aides facultatives et distribuées une fois par semaine. Il apparait une augmentation accrue des aides.

Une réflexion engagée en 2013 avec les services sociaux fait apparaitre le besoin de développer un outil d’insertion social pour les demandes récurrentes : une Epicerie Sociale et Solidaire.

En 2014, la Municipalité s’est interrogée sur les réponses apportées par la Ville et son Centre Communal d’Action Sociale en matière d’aide alimentaire et d’insertion en direction des familles en situation précaires. Une étude préalable a permis de recenser le nombre de familles pouvant prétendre à une aide facultative et a porté sur l’accompagnement au travers d’une action autour de l’aide alimentaire favorisant l’autonomie et l’insertion des familles. Les données chiffrées ont confirmé la pertinence de créer une Épicerie Sociale et Solidaire à Sainte Suzanne.

Partant du constat que près de 500 habitants du territoire perçoivent le RSA et un tiers des bénéficiaires de l’Allocation Parent Isolé, l’ouverture de l’Épicerie Sociale et Solidaire apporte une réponse concrète et complémentaire aux dispositifs d’aides alimentaires existants sur la ville.

Constat social

L’alimentation est un des plus grands enjeux de l’action sociale. Le manque de nourriture est le stigmate le plus visible de la pauvreté et la plus grande souffrance que puisse connaitre l’humain. L’exclusion économique s’accompagne souvent d’isolement, de fragilité morale ou de perte de confiance.

Le CCAS de Sainte Suzanne a recensé ces 3 dernières années : 1515 demandes de colis alimentaires, 1963 Aides financières alimentaires. (Le Conseil Départemental qui a compétence en matière d’accompagnement social, accorde également des demandes de colis et des aides financières d’urgence).

Ces données laissent entrevoir une situation de précarité préoccupante à Sainte Suzanne. De manière parallèle, une étude publiée par le bureau d’analyse COMPASR (Centre d’Observation et de Mesure des Politiques d’Action Sociale Régionale), cible en 2013, une situation difficile pour des milliers de foyers réunionnais qui vivent en dessous du seuil de pauvreté. Au-delà de son intervention, le CCAS rencontre des difficultés d’approvisionnement et connait même des ruptures de colis alimentaires.

Face à l’augmentation de la misère des familles qui s’accompagne souvent d’isolement, de fragilité morale ou de perte de confiance, la municipalité de Sainte Suzanne crée en décembre 2015, sa structure : 4 Epices, épicerie Sociale et Solidaire. Pilotée et gérée par le CCAS, l’Epicerie Sociale garantira une aide principalement alimentaire, à un public en difficultés financières, fragilisés ou exclus.

JPEG - 87 ko
La réserve parlementaire du sénateur a financé une action sociale au service des plus pauvres.

4 Épices : Epicerie Sociale et Solidaire

L’Épicerie Sociale et Solidaire « 4 Epices » est une structure qui vise à apporter une aide alimentaire aux personnes en difficultés et/ou fragilisées. Dans un espace aménagé en libre-service, l’épicerie mettra à disposition de ses usagers des produits variés et de qualité, approvisionné principalement par la Banque Alimentaire où les bénéficiaires peuvent choisir et acheter à moindre coût des denrées de première nécessité. Réservée aux personnes en difficultés financières, l’aide alimentaire apportée par l’Epicerie Sociale et Solidaire favorisera l’autonomie de chaque bénéficiaire. Une participation financière de 20% est demandée aux bénéficiaires pour le montant de ses achats. Une contribution financière qui est l’une des valeurs fondamentales des épiceries sociales et qui permet de préserver ‘la dignité des personnes et leur liberté de choix’.

Au-delà de l’aide alimentaire, L’Epicerie Sociale et Solidaire 4 Epices, est un lieu d’accueil, d’écoute, d’informations où il vous sera proposé un accompagnement spécifique à la gestion budgétaire.

Des ateliers liés à la vie quotidienne (atelier culinaire, gestion budgétaire, économie d’énergie, santé…) seront proposés et permettront de valoriser les savoirs et savoir-faire de chacun.

Les Objectifs généraux de l’épicerie Sociale

  • Lutter contre les exclusions sans assistanat et dans le respect de la dignité des personnes,
  • Lutter contre le gaspillage,
  • Apporter une aide alimentaire adaptée, diversifiée et de qualité, moyennant une participation financière,
  • Sortir durablement les bénéficiaires des dispositifs d’assistance,
  • Proposer un espace convivial d’accueil, d’accompagnement, d’écoute et d’échanges pour recréer des liens sociaux,
  • Proposer des actions collectives,
  • Animer des ateliers de vie quotidienne
  • Structurer le travail partenarial en développant les complémentarités.


Kanalreunion.com