Luttes sociales

40.000 postes supplémentaires en 2013, quelles intentions pour La Réunion ?

L’AJFER interpelle le gouvernement

Témoignages.re / 21 septembre 2012

Suite à l’annonce de 40.000 postes supplémentaires pour la rentrée 2013, l’AJFER demande que soient créées les conditions pour que le moment venu, un maximum du contingent prévu pour La Réunion soit attribué à de jeunes Réunionnais, et cela dans la transparence la plus totale concernant les recrutements.

Depuis 2009, l’Alliance des Jeunes pour la Formation et l’Emploi à La Réunion (AJFER) mène la lutte pour l’emploi et la priorité de l’embauche des Réunionnais dans les secteurs public et privé. Trop de postes aujourd’hui sont occupés par des personnes venant de l’extérieur, alors que l’île dispose d’une jeunesse de plus en plus formée et compétente pour ces emplois. Ce fait ne manque pas de créer, chez les jeunes, une frustration grandissante.
L’éducation est un des piliers de notre société et doit être une priorité. Rappelons que 120.000 Réunionnais sont en situation d’illettrisme et que chaque année beaucoup de jeunes quittent le système scolaire sans diplôme. Par ailleurs, après être sortie de l’école, la majorité des personnes va rejoindre les rangs des demandeurs d’emploi, le chômage atteignant 60% chez les moins de 25 ans, 30% de la population active. Les questions d’éducation et d’emplois sont intimement liées.
Le ministre de l’Éducation nationale, monsieur Vincent Peillon, a annoncé aujourd’hui l’intention du gouvernement de recruter près de 40.000 postes d’enseignants en 2013. Si nous pouvons nous réjouir que des moyens soient enfin remis sur la table pour l’éducation, nous sommes aussi vigilants quant aux réels moyens qui seront accordés pour La Réunion, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, dans le contexte économique et social que nous connaissons.
Au-delà du nombre, nous croyons qu’il est primordial, pour répondre aux problématiques posées à La Réunion, d’adapter les postes en fonction de nos besoins, à la fois généraux et spécifiques.
Aussi, nos formations doivent être adaptées aux besoins en emplois qualifiants. C’est pourquoi, nous demandons que soit dressé dès cette année, le besoin en enseignants pour la rentrée prochaine, dans tous les degrés.
Enfin, nous pensons qu’il ne suffit pas seulement d’augmenter le nombre de postes et qu’il faut également s’intéresser à la question du recrutement. Ainsi, nous renouvelons notre demande de transparence sur le recrutement dans l’Éducation nationale à La Réunion et que la priorité soit donnée aux Réunionnais ayant passé le concours à La Réunion.

Pour l’AJFER,
Gilles Leperlier,
Président.


Kanalreunion.com