Luttes sociales

830 millions de travailleuses sans protection sociale suffisante

Droit du travail

Témoignages.re / 15 mai 2014

Le Bureau international du Travail (BIT) a révélé que près de 830 millions de femmes travailleuses ne bénéficient pas encore d’une protection adéquate, malgré les progrès relatifs aux allocations de maternité et une tendance positive pour appuyer les nouveaux pères.

Dans son rapport, intitulé ’’Pour une maternité et une paternité au travail : Loi et pratique à travers le monde", le BIT a révélé que 66 des 185 pays et territoires se sont engagés au moins à une des trois conventions sur la protection de la maternité adoptées en 1919, 1952 et en 2000.

Il indique en outre, que 111 sur 160 pays disposent de lois sur le travail dangereux ou insalubre qui affecte les femmes enceintes ou en allaitement et que 78 ont énoncé des interdictions explicites contre de tels travaux.

Outre la législation de protection de la maternité, de nombreux pays disposent, également, de mesures pour soutenir les pères qui travaillent. Sur les 167 pays étudiés, 78 stipulent un droit au congé de paternité qui est souvent payé et ont souligné la tendance pour une plus grande implication des pères à l’accouchement.

Il a déclaré que les dispositions relatives aux congés pour les pères étaient plus fréquentes dans les pays développés, en Afrique, en Europe de l’Est et en Asie centrale. Le congé de paternité est payé dans 70 des 78 pays où il est reconnu.

Le co-auteur du rapport, Mme Laura Addati, spécialiste en protection de la maternité et du travail et de la famille auprès du département de la parité, de l’égalité et de la diversité, a déclaré : "Bien que nos résultats suggèrent que de nombreux pays ont adopté les principes de la protection de la maternité et appuient les travailleurs ayant des responsabilités familiales dans leurs lois, le manque de protection dans la pratique demeure l’un des problèmes majeurs pour la maternité et la paternité au travail aujourd’hui ".

Malgré ces progrès, la discrimination relative à la maternité dans tous les pays avec près de 830 millions de travailleuses manquent de protection maternelle adéquate en termes de congé, d’indemnités de congé et de primes sécurité dûs à l’accouchement.

Elle a révélé que près de 80% de ces femmes travaillent en Afrique et en Asie, et elles sont souvent travailleuses indépendantes, des migrantes, des domestiques, des travailleuses agricoles, saisonnières ou temporaires, des autochtones et des populations tribales.

Parmi ces recommandations, le rapport exhorte les gouvernements à adopter et à mettre en œuvre des lois et des politiques inclusives pour une protection effective.

Elles incluent le fait de rendre la protection de la maternité et les mesures professionnelles et de vie familiale universelles et la santé maternelle et le revenu de sécurité lors de l’accouchement, une garantie de sécurité sociale de base.

Le rapport recommande, également, la mise en commun des ressources par le biais de la sécurité sociale ou des fonds publics et des services de soins sociaux pour soulager les travailleurs et promouvoir la non-discrimination au travail.

Le chef du département genre, égalité et diversité, Mme Shauna Olney, a déclaré : "Afin de réaliser l’égalité des genres, vous devez bénéficier d’une protection de la maternité et si vous ne jouissez pas de l’égalité à la maison, ce sera une tâche ardue pour en bénéficier au travail".

"C’est à ce niveau qu’interviennent les allocations de paternité, la garde des enfants et les autres politiques de conciliation travail-famille", a-t-elle ajouté.


Kanalreunion.com