Luttes sociales

À quand le calendrier climatique ?

Rythme scolaire

Témoignages.re / 12 octobre 2013

Le SGEN-CFDT constate que le calendrier scolaire décidé par le Recteur, seul habilité à le faire, ne correspond pas, une fois encore, ni aux réalités climatiques de notre île ni au rythme du monde économique. Au CEN du 5 septembre, les représentants du SGEN-CFDT et de l’UIR-CFDT ont voté contre le calendrier dit « mixte », choisissant le calendrier climatique, calendrier que nous revendiquons depuis de nombreuses consultations.

Les enfants de La Réunion — et leurs enseignants ! — vont, une fois encore, subir les plus fortes chaleurs de l’été dans des classes non climatisées, faut-il le rappeler, situation peu propice aux apprentissages, alors même que le taux d’échec de l’académie est un des plus importants de France.

Nous engageons vivement les décideurs de ce calendrier à éteindre leurs climatiseurs en janvier et février, pour se mettre dans les mêmes conditions que les élèves en période chaude.

La CFDT rappelle aussi que nombre de salariés prennent leurs congés en été et que la vie économique tourne au ralenti, notamment dans le secteur du bâtiment. Les enfants de La Réunion ont eux aussi le droit de profiter de vacances avec leurs parents !

Le calendrier « mixte » a ses limites : on ne pourra pas réduire de manière significative les vacances de juillet-aout. Les personnels du Rectorat le savent bien : la charge de travail après la sortie des élèves et la nécessaire préparation de la rentrée est énorme.

Le SGEN-CFDT et la CFDT Réunion considèrent qu’il est temps de repenser l’année scolaire dans son intégralité et privilégier un calendrier climatique, en vigueur d’ailleurs dans l’ensemble de l’hémisphère Sud, ce qui permettrait aux quelque 245.000 jeunes scolarisés dans l’ile de faire leurs études dans les meilleures conditions climatiques et sans la coupure de milieu d’année, néfaste à la continuité pédagogique.

La secrétaire générale du SGEN-CFDT

Maryvonne Quentel


Kanalreunion.com