Luttes sociales

À Trois-Bassins, 60 personnes discutent des AGR

Témoignages.re / 14 septembre 2013


Dimanche dernier s’est tenu à Trois-Bassins une Conférence sur les AGR, sous la présidence de Mme Vochré, la Maire des Pauvres. C’est la troisième Conférence de l’Appel de l’Ermitage qui consiste à approfondir les revendications contenues dans le texte fondateur de l’Appel, adopté le 18 décembre 2012.

Le Comité du Port a accueilli la première conférence qui a débattu sur la question du reste à vivre de 5 euros par jour et notre demande de doubler ce montant afin d’obtenir 300 euros mensuels nets de charge.

Le Comité du Tampon a débattu de la suppression de la loi obligeant les enfants à rembourser l’aide versée à leurs parents après leur décès, communément appelé ASPA.

Le Comité de Trois-Bassins, fraîchement créé, a reçu les participants sur la question des Activités Génératrices de Revenus. Pour l’occasion, les organisateurs ont apporté les témoignages de l’association Déclic Solidarité Krenos ; les Femmes solidaires et la coopérative Koud’main service. Plusieurs personnes ont pris la parole. Notre journal a déjà rendu compte des travaux le lendemain lundi. Et, vendredi, Roger Orlu a consacré son billet philo à la question des AGR.

D’autres conférences sont attendues prochainement. Deux autres Comités verront également le jour bientôt. Pour l’heure, les responsables préparent l’arrivée de Chérèque.

Nous vous livrons les premières conclusions de la Conférence de Trois-Bassins qui ont été présentées par Raïssa Noël.

« Conclusions de la Conférence sur les AGR.

Notre Conférence arrive sur la fin. C’est le moment de tirer quelques leçons. Provisoires, car après chaque Conférence l’Appel de l’Ermitage se réunit pour tirer des leçons. Nous faisons 2 préconisations et nous appelons à dénoncer une injustice.

Mais tout d’abord, nous vous devons des remerciements. Ici, il s’agit sur le vif de remercier :

- le propriétaire des lieux pour son hospitalité, son courage et sa gentillesse

- le Comité de Trois-Bassins pour la qualité de son accueil et toute l’organisation de la Conférence

— notre partenaire : Déclic qui a servi

— vous tous participants, parmi lesquels notre participante d’honneur.... Mme la Maire du CMP

- les médias qui font l’effort de nous suivre dans notre recherche de solutions en faveur des pauvres.

Vous avez compris : les pauvres ne veulent plus pleurer sur leur situation. Nous nous rassemblons. Nous recherchons ensemble des pistes de solutions. Ensembles.

Concernant les préconisations :

nous allons définir un cadre de référence pour la création et l’évolution des AGR en faveur des chômeurs et des pauvres. Il doit être souple et facile à mettre en œuvre. Notre modèle de référence : chômeur, pauvre et illettré.

L’Appel de l’Ermitage rappelle : si nous sommes dans cette situation, c’est qu’au moment de l’abolition de l’esclavage, les propriétaires d’esclaves ont eu des indemnités. Les esclaves n’ont rien eu, ni argent, ni terre, ni logement. Ils étaient obligés de retourner chez le maître. L’esclave et sa famille étaient à son service. Pour s’occuper du maître et de sa famille, il fallait de la force, du courage et du talent. Les esclaves pauvres et illettrés avaient beaucoup de qualité... pour les autres, mais pour eux. Aujourd’hui, l’Appel de l’Ermitage appelle à l’Abolition de l’extrême pauvreté avant 2015, tel que prévu par les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Notre modèle doit être efficace et s’inscrire dans ce délai.

nous avons demandé un rendez-vous à M. Chérèque qui arrive la fin du mois. Il a été envoyé par le gouvernement pour parler de la pauvreté. Avec Mme Vochree nous lui avons déjà demandé un rendez-vous. Nous allons lui apporter nos propositions. Si possible, nous invitons tous les partenaires de la lutte contre la pauvreté à agir ensemble. Tout le monde n’est pas obligé d’être d’accord avec ce que nous proposons pour abolir la pauvreté, mais c’est la démarche qui compte.

Au-delà ces 2 actions, nous voulons élever une protestation.

- En effet, nous demandons aux institutions actuelles, qui ont montré leurs limites, car elles ne peuvent plus répondre aux besoins élémentaires des chômeurs, des pauvres et des illettrés... de ne pas bloquer les initiatives citoyennes. Nous disons aux personnes qui ont enlevé 13 emplois aux femmes de l’Association Déclic de 3 bassins d’arrêter leur nuisance. Vous vous croyez intéressants, mais votre pouvoir est dérisoire, il équivaut à ceux que les esclavagistes avaient sur les esclaves, pauvres et illettrés. Nous, nous sommes solidaires de Simone Yee Chong Tchi Kan qui a été trainée au tribunal pour diffamation pour avoir aidé les treize femmes à retrouver leurs emplois. Les juges ne se sont pas trompés : aucune charge n’a été retenue contre elle. Pourtant, le maire de 3 bassins et sa première adjointe ont fait appel de la décision du tribunal. Ne soyez pas complice des privilégiés qui construisent des digues administratives pour protéger leur peur de perdre leur petit pouvoir dérisoire. L’un des objectifs des OMD pose justement les bases d’un État de Droit et le respect des règles démocratiques.

Encore une fois, merci pour tout. »


Kanalreunion.com