Luttes sociales

Accélération de l’inflation

Des nouvelles inquiétantes sur le front des prix

Manuel Marchal / 13 août 2011

Alors qu’en France en juillet, l’indice des prix à la consommation a diminué de 0,4%, il augmente de 0,7% à La Réunion. Sur les 12 derniers mois, l’inflation est donc supérieure à La Réunion qu’en France. Ceci annonce une nouvelle perte de pouvoir d’achat pour la plupart des Réunionnais.

En juillet dernier, les prix ont connu une nouvelle escalade à La Réunion, la différence se creuse avec la France. Avec 0,7% de hausse de l’indice des prix mensuel relevé par l’INSEE, La Réunion atteint désormais 2,3% d’inflation alors que la France se maintient à 2%.
Dans le détail, il s’avère que les prix dans l’alimentation ont connu une augmentation de 3% sur les 12 derniers mois considérés. Même culbute pour les loyers, avec une hausse de 3,4%. Quant au tarif des produits pétroliers, fixé par arrêté préfectoral, il a augmenté de 8,7%.
Toutes ces hausses ont un impact négatif sur la capacité des Réunionnais à acheter des produits de première nécessité. En effet, la revalorisation de bon nombre de revenus est calculée en s’appuyant sur la réalité de l’inflation en France : le SMIC, les minima sociaux, les pensions de retraite, les indemnités de perte d’emploi… et cette inflation est inférieure à celle du pays.
Une autre conséquence de cette accélération de l’inflation, c’est l’augmentation de l’écart entre la France et La Réunion en terme de pouvoir d’achat. Dans notre île, l’État reconnaît que la vie est plus chère, et c’est donc pour cela qu’un gouvernement a décidé voici plusieurs décennies de majorer le salaire des fonctionnaires d’une prime de vie chère. A La Réunion, cette prime s’élève à 53% du salaire, elle est censée permettre à son bénéficiaire d’acheter la vie chère.
A cette vie chère s’ajoute une inflation plus forte. Selon l’INSEE, les prix relevés ont augmenté depuis 13 ans de 28,1% à La Réunion, contre 23,4% en France. On a donc un écart de près de 5 points. C’est là que se situe la perte de pouvoir d’achat de la majorité des Réunionnais sur la base d’un salaire calculé selon l’inflation en France.
Cette brutale accélération de l’inflation va encore aggraver la crise structurelle. Elle intervient au moment où les mauvaises nouvelles s’accumulent sur le front de l’emploi. La dernière en date est la décision d’enlever aux Réunionnais le droit d’expérimenter l’énergie thermique marine et les emplois qui vont avec.

M.M.


Le communiqué de l’INSEE

« Juillet 2011 : les prix en hausse de 0,7 %»

Voici la reproduction du commentaire de l’INSEE relatif au dernier indice des prix publié.

Au mois de juillet 2011, l’indice des prix à la consommation des ménages augmente de 0,7% à La Réunion. Le glissement des prix sur le dernier trimestre est de +1,1% et sur les douze derniers mois, il est de +2,3%.

Baisse des prix des produits alimentaires
Les prix de l’alimentation baissent de 0,5% et résultent d’un recul des prix des produits frais (-5%), en particulier les pommes de terre et les tomates.

Stabilité des prix des produits manufacturés
L’indice des prix des produits manufacturés est stable (+0,2%). La hausse des prix des produits de l’habillement et les chaussures (+0,4%) est compensée par la baisse du prix des autres produits manufacturés (-0,1%).

Hausse des prix des services
L’indice des prix des services s’accroît de 1,6% et particulièrement celui des transports et communications (+6,8%) dont l’augmentation est due à la hausse saisonnière des tarifs des transports aériens.

Hausse des prix de l’énergie
Les prix de l’énergie progressent de 0,6% en raison d’une hausse de 3,2% des tarifs de l’électricité. Le prix des produits pétroliers est en recul de 0,5%, suite à la baisse de 50 centimes d’euro de la bouteille de gaz intervenue le 1er juillet dernier.

Hausse des prix du tabac
Le prix du tabac progresse de 1,1% en raison de la hausse intervenue courant juillet. La dernière augmentation conséquente du prix du tabac à La Réunion remonte à novembre 2010.


Kanalreunion.com