Luttes sociales

« Agir en Réunionnais pour un contrôle des prix »

Alliance des Réunionnais contre la pauvreté

Témoignages.re / 25 février 2011

Jean Hugues Ratenon pour l’ARCP a fait parvenir un courrier hier — à lire ci-dessous — au préfet de La Réunion, au président du Conseil régional et aux compagnies pétrolières dans lequel il revient sur la hausse des prix des carburants et surtout, il informe « la population sur les possibilités réunionnaises d’agir positivement sur les prix pour une protection du pouvoir d’achat ».

Dès l’annonce des tarifs des hydrocarbures pour le mois de février, nous nous sommes exprimés pour dénoncer les augmentations des carburants et l’insuffisance de la baisse constatée sur la bonbonne de gaz.
Nous nous sommes également exprimés sur le silence de l’Observatoire des prix et des revenus sur ce sujet, mais aussi sur la politique du pouvoir d’achat à La Réunion.

Depuis, des rencontres ont eu lieu qui nous ont permis de prendre connaissance de la structuration des prix pratiqués dans notre département. Cette stratégie de fixation des prix qui donne beaucoup d’éléments de transparence n’est cependant pas suffisante pour un juste prix.
Les éléments conjoncturels, du mois de février, à savoir, l’évolution du prix du baril de pétrole et la compensation de l’euro/dollar laissent présager une stabilité des prix des carburants pour le mois de mars. Pour le gaz, la cotation mondiale devrait être favorable, à la baisse, pour le consommateur réunionnais dès la prochaine annonce prévue début mars.
Notre rencontre du 23 février avec M. Cherrier, directeur de la Concurrence et de la répression des fraudes confirme notre raisonnement.

Mais si le cours du baril de pétrole constaté actuellement persiste à l’augmentation, cela entraînera une augmentation à La Réunion, dès le mois d’avril des prix des hydrocarbures.
Au vu de cette situation, il nous paraît urgent d’informer la population sur les possibilités réunionnaises d’agir positivement sur les prix pour une protection du pouvoir d’achat.
Les marges des professionnels et la fiscalité applicable à La Réunion donnent des possibilités de baisses significatives, dès le mois de mars, si un effort est fait de part et d’autre.
Pour illustrer notre raisonnement, voyons l’application des prix au 1er février 2011 :

- la bouteille de gaz de 12.5 kg : prix d’arrivée : 10.40 euros, prix vendu aux consommateurs : 21.43 euros,

- le sans-plomb : prix d’arrivée 54.7 centimes d’euro, prix vendu aux automobilistes : 1.53 euro,

- le gasoil : prix d’arrivée 54.3 centimes d’euro, prix vendu aux automobilistes : 1.17 euro.
Compte tenu de ces écarts, nous estimons qu’il y a possibilité d’agir en Réunionnais pour un contrôle des prix qui protège le pouvoir d’achat de la population réunionnaise. Si chaque intermédiaire accepte de minorer sa marge, le juste prix peut être appliqué.


Kanalreunion.com