Luttes sociales

« Allocations de formation doctorale : un véritable scandale ! »

Réaction de l’UNEF à la décision de la Région Réunion

Témoignages.re / 17 novembre 2010

Dans un communiqué diffusé hier, l’UNEF dénonce les violences proférées à l’encontre des étudiants venus demander des explications aux élus de la majorité du Conseil régional. L’UNEF annonce que la lutte contre ce scandale sera menée au plus haut niveau national.

Une vingtaine d’étudiants se sont réunis dans le hall de la Région, afin de maintenir, comme convenu, la pression sur les élus siégeant à la Commission permanente de ce mardi 16 novembre 2010. Arrivés à neuf heures, les étudiants se sont regroupés et ont demandé à être reçus par les membres de cette même Commission permanente, qui avait déclaré une semaine avant que les dossiers des étudiants déclassés seraient réexaminés. Malgré les nombreuses sollicitations, aucune délégation n’a été reçue. Au contraire, des étudiants ont été violentés et jetés à l’écart de la Commission permanente.
Il a fallu attendre midi pour voir la décision définitive tombée : seulement deux étudiants classés « très favorables » par la Commission d’expertise se sont vus octroyer une allocation sur les cinq étudiants déclassés et aucun des cinq étudiants ayant obtenu un « avis favorable » et qui ont été déclassés ne s’est vu attribuer une bourse. Ce sont au total 8 étudiants qui se voient aujourd’hui refuser leur bourse doctorale parce qu’ils auront été les meilleurs et parce qu’ils ont eu les meilleures notes. C’est un véritable scandale !
(…)
Cette décision affiche clairement la prise de position des élus de la majorité : ce sont des choix politiques qu’ils n’ont pas à justifier qui ont guidé ce positionnement. L’UNEF Réunion ne se satisfait pas et prend la décision de la majorité régionale comme une insulte envers tout le travail des étudiants et de toute l’Université.
(…)
Nous dénonçons des dérives inacceptables : les principes mêmes de la démocratie et du droit d’étudier sont bafoués par des élus qui campent sur leurs décisions sans apporter de justifications ou explications plausibles. La situation est grave. On constate à l’issue de cette Commission permanente le mépris des élus de la majorité régionale envers les étudiants et la communauté universitaire.
L’UNEF Réunion ne lâchera pas l’affaire à ce sujet. (…)
Pour l’UNEF le combat continue, l’affaire sera portée au niveau national pour un débat d’une plus grande envergure, et une justice, nous l’espérons, plus saine.
Ce sont les principes mêmes de l’école de la République qui sont aujourd’hui bafoués. Le dossier complet sera envoyé au Ministère de l’Éducation nationale et au Ministère de l’Enseignement Supérieur dès aujourd’hui (NDLR-hier). Nous porterons également le dossier au sein du CNESER (Conseil National de l’Enseignement supérieur et de la Recherche) afin que l’Enseignement supérieur et la Recherche ne soient pas bradés au profit de choix purement politiques.


Kanalreunion.com