Luttes sociales

Appel à l’union sacrée contre le régime réactionnaire du gouvernement

Assemblée populaire de l’ARCP : J-7

Témoignages.re / 23 août 2010

1.500 participants et 15.000 pétitionnaires, voici les objectifs chiffrés annoncés hier par l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté. À une semaine de l’assemblée populaire organisée sur la place de la Mairie de Saint-André, l’ARCP avait choisi ce lieu pour préciser les buts de cette rencontre.

L’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté appelle les Réunionnaises et les Réunionnais à être présents le 29 août sur la place de la Mairie de Saint-André. « La pauvreté est chez nous ou à nos portes, il est urgent d’agir pour dire STOP à l’apartheid social », a rappelé hier l’ARCP en conférence de presse : « Stop, car l’intolérable est le mot juste pour décrire le chômage qui touche notre population, notamment les plus jeunes d’entre nous ».
L’ARCP a décrit ensuite l’ampleur de la crise sociale qui attend notre pays. Elle a également fait la liste des restrictions que les plus démunis devront subir si le gouvernement met en place son plan de rigueur.
Et de conclure en lançant cet appel :

Réunionnaises, Réunionnais,
Le 29 août, c’est l’appel à l’union sacrée pour dire NON au régime réactionnaire du gouvernement.
C’est un cri d’alarme des habitants des cités et des quartiers pour dire STOP à ce rabotage social.


Le pire est à venir

Il est urgent d’agir car le pire est à venir si les politiques persistent :

- plus de 7.500 licenciements dans le bâtiment à La Réunion,

- 1.500 entreprises en danger et qui vont mettre la clef sous la porte dans les mois à venir si rien ne change,

- c’est la fin programmée des emplois aidés à l’horizon 2013,

- dans le monde associatif, c’est 15.000 emplois qui sont en danger à cause de la future réforme associative du plan de rigueur,

- Le président Sarkozy demande aux Municipalités de réduire le nombre d’employés communaux et par la même occasion, il prévoit la baisse de la dotation financière des collectivités,

- dans la fonction publique de l’Éducation nationale, l’État diminue le nombre de postes et par la même occasion donne la priorité aux ressortissants de métropole, alors que nous avons plus de 7.000 jeunes diplômés à La Réunion qui peuvent prétendre à ces emplois.


Un plan de casse sociale

Dans le domaine social, il est annoncé :

- la remise en cause de certaines prestations sociales (l’AAH, l’AL...),

- la baisse de construction de logement ce qui pénalisera l’éducation de nos enfants et l’épanouissement de plusieurs dizaines de milliers de familles réunionnaises,

- la fin du RSTA dès le 1er janvier 2011,

- la réforme des retraites qui créera toutes les conditions pour qu’à La Réunion la grande majorité des Réunionnaises et des Réunionnais seront jetés en dessous du seuil de pauvreté.


Mobilisation face à la vie chère

L’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté met également à l’ordre du jour la bataille sur les prix :


- les différentes préconisations de la haute autorité de la concurrence ne sont pas respectées et appliquées. L’État lui-même nie ses propres orientations,

- les grandes surfaces se frottent les mains et se gavent sur le dos des consommateurs,

- l’augmentation de la facture d’électricité atteindra 20% dans deux ans,

- la baisse des financements des collectivités entraînera une augmentation de taxes locales,

- le débat sur la TVA et la taxe d’habitation est à craindre.


TOUS devant la Mairie de Saint-André samedi à 9 heures

L’ARCP, propose une assemblée populaire, avec le déroulement suivant :

- 9h : accueil des participants,

- 9h30 : président de séance, Éric Parlier,
Accueil Saint Andréenne

- 9h45 : les témoins associatifs,

- 10h10 : les témoins de la crise,

- 10h35 : synthèse et orientation,

- 10h50 : fin de l’assemblée populaire.


Kanalreunion.com