Luttes sociales

Appel à la grève générale dans le BTP

Une première depuis 2004

Témoignages.re / 8 avril 2015

Pour la première fois depuis 2004, un appel à la grève générale est lancé par l’Intersyndicale dans le BTP. Les travailleurs revendiquent une augmentation de 3%, les patrons veulent le gel des salaires. En 2004, 12 jours de grève en Intersyndicale avaient permis d’arracher jusqu’à 5 % d’augmentation.

JPEG - 90.7 ko

La crise du BTP continue. Les discussions entre les patrons et les syndicats sont bien difficiles. Les premiers ne veulent pas céder aux revendications des seconds car ils jugent que l’inflation est négative. Autrement dit, les patrons sont pour le gel des salaires, tandis que les représentants des travailleurs revendiquent 3 % de hausse.
Le blocage est tel que les syndicats ont donc appelé à une grève générale dans le BTP à compter du 13 avril.

Il faut remonter à 2004 pour retrouver un tel appel. À l’époque, la grève avait duré du 3 au 14 mai 2004. À l’époque, les travailleurs demandaient l’application de la convention collective pour tous, en particulier la prime de panier, prime de transport, indemnité de trajet soit un total de 600 euros. L’augmentation des salaires était aussi à l’ordre du jour, les travailleurs revendiquaient 5 % alors que les patrons voulaient limiter à 0,75 %. Cette année là, le SMIC avait été revalorisé de 3,5 % le 1er juillet, une donnée sur laquelle s’appuyait la revendication salariale.

Au bout de 12 jours de grève, les travailleurs avaient obtenu 5 % d’augmentation pour la grille 39 heures, et 2,7 % pour la grille 35 heures, et aucune sanction pour fait de grève.

Entre ces deux appels, la situation du BTP a totalement changé. En 2004, porté par les commandes publiques impulsées par la Région Réunion, le BTP était un secteur en pleine expansion, moteur de la croissance de l’économie réunionnaise. 11 ans plus tard, le BTP est en pleine crise à cause des démolisseurs qui ont emboîté le pas à Didier Robert, celui qui en 2007 a décidé de stopper le chantier de la rocade du Tampon. Depuis cette date, le BTP n’a cessé de plonger avec l’arrêt des grands chantiers.


Kanalreunion.com