Luttes sociales

Appel à un 1er Mai unitaire

France : la crise sociale s’aggrave

Témoignages.re / 27 avril 2010

Fête populaire, le 1er Mai est devenu incontournable pour la lutte syndicale. Entre la réforme des retraites et l’emploi, la Fête du Travail risque d’être le théâtre d’un mouvement de contestation dans toute la France. Cinq confédérations ont appelé conjointement à « un grand 1er Mai unitaire ».

La CFDT, la CGT, la FSU, Solidaires et l’UNSA ont interpellé, dans un communiqué publié vendredi 16 avril, les pouvoirs publics, le patronat et les chefs d’entreprise sur l’emploi, les conditions de travail, le pouvoir d’achat, l’avenir des retraites qui « sont au cœur des préoccupations des salariés du public et du privé ».

Les syndicats appellent à l’union

Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA appellent tous les salariés à « manifester très nombreux le 1er Mai pour affirmer leurs attentes d’un monde plus juste où, partout, chacun a droit à un travail décent ».
Cet appel intervient au moment où Nicolas Sarkozy clôt le Sommet Sociale, et la concertation sur la réforme des retraites fait polémique. Les signataires du communiqué ont indiqué que « Les mesures sociales pour faire face à la crise doivent être financées par la suppression du bouclier fiscal, la suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires et la création d’une tranche d’impôt supplémentaire pour les hauts revenus ».
Mécontents des mesures adoptées par le Président de la République, qui ne répondent pas aux réalités sociales, Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT, a déclaré : « Il ne faut pas attendre que le gouvernement ait rédigé son projet de loi (...), nous devons prendre les devants, et dès samedi prochain, le 1er Mai, j’appelle vraiment à la participation du plus grand nombre de salariés, d’actifs, de retraités, de privés d’emploi ».
L’enveloppe de 2,6 milliards d’euros engagé par l’État est jugée insuffisante par les syndicats. Le gouvernement a indiqué que celle-ci sera allouée à l’aide à domicile des personnes âgées, les mesures anti-crise, ainsi que les chômeurs en fin de droit. Les syndicats ont indiqué que le montant était insuffisant.

Les retraites, sujet de tension du 1er Mai

La polémique enfle concernant le débat sur la réforme des retraites, « le gouvernement veut empêcher un vrai débat transparent sur les solutions à apporter aux régimes de retraites », a expliqué Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT. Les discussions vont continuer, mais la Fête du Travail sera une occasion pour les syndicats de faire pression sur le gouvernement.
Les organisations syndicales CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA ont expliqué que « la situation économique et sociale est d’ores et déjà à l’origine de nombreuses luttes, souvent unitaires, des salariés du public comme du privé. Ces mobilisations doivent s’inscrire dans la durée ». Ils souhaitent faire barrage à la réforme des retraites et « n’accepteront pas un passage en force ».



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Samedi 1er mai, journée de mobilisation pour tous ceux qui trouve que la politique de Nicolas Sarkozy est inacceptable.
    - Inacceptable car un projet de réforme des retraites injuste (http://zebres.eu/blog/retraite-pour-un-vrai-debat/2010/04/21/)
    - Inacceptable par l’atteinte aux libertés, liberté d’expression, liberté de la presse (http://zebres.eu/blog/liberte-de-la-presse-barometre-2010-rsf/2010/04/08/), garde à vu arbitraire ;
    - Inacceptable car toujours plus pour les favorisés, toujours plus d’inégalité ;
    - Inacceptable car toujours plus de haine, d’exclusion, de rejet de l’autre, de populisme (http://zebres.eu/blog/populisme/2009/12/18/) ;
    - Inacceptable car toujours plus de népotisme, de passe-droit, de favoritisme ;
    - Inacceptable car toujours moins pour la création, la culture et toujours plus pour le capital ;
    - Inacceptable car. Chacun de nous peut compléter cette liste en fonction de qui il est.
    Aussi, rester chez soi le 1er mai c’est accepter cette inacceptable. Il ne faut pas compter sur la mobilisation des autres, il faut devenir acteur. Alors à samedi dans la rue.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • bien d’accord il faut manifester en masse pour faire voir à sarkozy er à didier robert que les réunionnais rejétent leur politiques anti-sociales, mais j’en doutent malheureusement, les gens sont plus aptes a manisfester pour un match de foot qui ne leur rapportent rien dans leurs portes monnaies que pour les retraites, leur pouvoir d’achat ou leurs emplois,ce n’est pas en restant à la maison que nous ferons avancé les choses ! alors du courage retrouvons nous en masse le 1er Mai pour que cesse cette politique réactionnaire et anti sociale.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com