Luttes sociales

Appel à un rassemblement de la CGTR-Sud devant la CGPME

Pour le prolongement de l’accord COSPAR

Témoignages.re / 1er septembre 2011

Après l’annonce du MEDEF-Réunion dans la presse indiquant que l’organisation patronale ne veut pas prolonger le versement de la prime incluse dans l’accord salarial régional signé par le COSPAR et le MEDEF, les initiatives se multiplient pour que ce bonus reste acquis aux travailleurs, surtout en cette période de crise. La prochaine mobilisation aura lieu demain à Saint-Pierre, à l’appel de l’Union régionale Sud de la CGTR. Voici le communiqué diffusé hier à la presse.

Le Conseil d’État dans sa décision du 29 juin 2011 a rejeté le recours de la CGPME, concernant l’application de l’accord régional interprofessionnel COSPAR de mai 2009, arraché par la lutte exemplaire des travailleurs. Malgré cette décision de Conseil d’État, l’Union régionale Sud de la CGTR constate qu’à ce jour, un nombre important de salariés n’ont toujours pas perçu les 50 euros mensuels de bonus exceptionnel, notamment dans les petites et moyennes entreprises.
Elle rappelle à ces employeurs hors-la-loi qu’il est temps pour eux d’apurer leur dette vis-à-vis de leurs salariés en versant sans délai, les 50 euros mensuels de la prime COSPAR, avec rappel depuis juillet 2009.
Elle informe les employeurs récalcitrants qu’en cas de refus de leur part, la CGTR assistera tous les salariés qui saisiront le Conseil des prud’hommes pour faire valoir leurs droits.
Si les employeurs ont à se plaindre de cette situation, c’est vers leur propre organisation patronale qu’ils doivent se retourner, notamment la CGPME, qui par cupidité et aveuglement a voulu retarder le paiement des 50 euros, en saisissant le Conseil d’État.
Si aujourd’hui ces employeurs doivent régler un arriéré de prime COSPAR de 27 mois, ce n’est pas la faute des salariés, qui ne demandent que le respect du droit.
Pour faire appliquer le droit, l’URS CGTR appelle ses militants et tous les salariés concernés à un rassemblement devant le siège de la CGPME à Saint-Pierre où nous disposerons une motion le vendredi 2 septembre 2011 à 11 heures, revendiquant le paiement immédiat des 50 euros mensuels avec rappel depuis juillet 2009 ainsi que la pérennisation des 50 euros dans les salaires de tous les travailleurs au-delà du 31 décembre 2011.
En outre, l’URS CGTR appelle l’ensemble des salariés de l’île à reprendre la revendication de notre confédération=augmentation des 150 euros minimum mensuel immédiats pour tous les travailleurs.


Kanalreunion.com