Luttes sociales

ARAST : incertitude prolongée

Tribunal de Grande Instance

Témoignages.re / 25 novembre 2009

Les salariés de l’ARAST devront attendre jusqu’au vendredi 27 novembre 14 heures pour être fixés sur leur sort. Hier mardi, le Tribunal de Grande Instance de Saint-Denis a entendu les neuf porteurs de projet de reprise de l’ARAST pendant plus de 3 heures. Selon nos sources, deux projets auraient retenu l’attention du juge, celui présenté par les salariés de l’association d’aide à domicile et de protection à l’enfance réunis en collectif et le projet du GIHP (Groupement d’insertion des handicapés physiques) soutenu par le Conseil général. Vendredi, le juge peut décider d’une reprise totale ou partielle des activités de la structure, soit de sa liquidation.

« Nous avons le sentiment d’avoir fait ce que nous devions. Le Département nous a demandé de prendre notre destin en main, nous l’avons fait et nous sommes parvenus à présenter un projet qui correspond à ses demandes tout en sauvant 998 emplois sur 1.196, soit plus que tous les autres projets de reprise proposés », déclare Vincent Clotagatide, président du collectif de salariés de l’ARAST. « Il ne nous reste plus qu’à attendre la décision du tribunal que nous respecterons », dit-il.


Kanalreunion.com