Luttes sociales

Assemblée générale décisive à Vue Belle

Après la rencontre au rectorat

Témoignages.re / 1er mars 2011

C’est au lycée de Vue Belle qu’a commencé le mouvement contre l’application du plan de rigueur dans l’Éducation nationale à La Réunion. Ce matin a lieu une assemblée générale qui décidera de la suite à donner au mouvement.

Le 11 février dernier, le personnel du lycée de Vue Belle affirme son refus du plan de suppressions de postes imposés par le gouvernement. Le lendemain, un rassemblement a lieu devant l’entrée du lycée en présence d’Huguette Bello, députée-maire de Saint-Paul. Deux jours plus tard à la mairie de Saint-Paul, représentants des élèves, des parents et du personnel appellent à l’amplification du mouvement de grève déclenché au lycée professionnel de Vue Belle. Cet établissement figure en effet parmi ceux qui vont payer le prix le plus lourd de la casse sociale.
Cet appel a été entendu, culminant vendredi dernier dans la tenue de deux rassemblements à Saint-Denis et au Tampon.
Hier, le travail a repris à Vue Belle, et les représentants du personnel étaient reçus au Rectorat par le directeur de cabinet du Recteur et le secrétaire général du Rectorat. Pour Roland Ribes, porte-parole du personnel, le résultat est mitigé. La seule avancée est la création d’une section de Bac pro commerce, « bien loin de ce que l’on espérait obtenir ». Cette proposition atténue les suppressions de postes prévues dans le plan présenté par le Recteur. Ce matin, une assemblée générale se tiendra ce matin à 9 heures 30 pour décider des suites à donner au mouvement.


Kanalreunion.com