Luttes sociales

Assemblée générale et « apaisement »

Grève à EDF et Séchilienne-Sidec

Témoignages.re / 1er mars 2011

Environ 80 salariés se sont réunis hier dans les locaux EDF de la rue Sainte-Anne, à Saint-Denis, pour évoquer les avancées du week-end. Les centrales fonctionnent maintenant normalement et les salariés reprennent le chemin du travail, même si le préavis de grève court toujours.

Après un week-end riche en rebondissements, mais sans coupures de courant, les salariés d’EDF en grève à l’appel de la CGTR ont repris petit à petit le chemin du travail hier. Une assemblée a été organisée dans les locaux EDF de la rue Sainte-Anne où environ 80 agents se sont rassemblés dans la matinée.

« Tous les agents ne sont pas encore au courant. Nous faisons de la pédagogie », explique Patrick Atchicanon, secrétaire général adjoint de la CGTR-EDF. Dimanche, le blocage de la centrale du Port a abouti, dans l’après-midi, à l’ouverture des négociations entre la Direction d’EDF et les salariés en grève. La CGTR s’était déclarée satisfaite.

Le syndicat réclame l’alignement des salaires des agents de La Réunion sur ceux de la fonction publique d’État, « comme prévu par la loi », estime Patrick Atchicanon. La situation est donc à l’apaisement, même si « nous sommes dans une fusée à 4 étages et nous sommes maintenant au premier. Nous devrons donc aller au quatrième », poursuit le syndicaliste.

Le préavis de grève concernant tous les DOM, la CGTR doit encore s’entretenir avec les sections syndicales des autres DOM, notamment celles des Antilles, pour décider de la marche à suivre. Les négociations avec la Direction d’EDF devraient débuter dans les jours qui viennent. La CGTR n’exclut pas de nouvelles actions. « On sera comme Saint-Thomas, on jugera sur ce qui se passera », conclut Patrick Atchicanon.

De son côté, EDF estime, dans un communiqué, « avoir maintenu un dialogue social avec l’ensemble des organisations syndicales ». L’entreprise précise que « la concertation se poursuit au niveau national (...) sur les sujets de la mobilité et des parcours professionnels des agents EDF des DOM, et en particulier ceux de La Réunion ».

Toujours selon le communiqué d’EDF, « le conflit avait pris fin en Guadeloupe et en Martinique au cours du week-end. La Réunion doit suivre cette voie aujourd’hui ».


Kanalreunion.com