Luttes sociales

« Assez de blabla… des actes !!! »

Appel à la mobilisation

Cinthia Fontaine / 6 mai 2011

Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU ont organisé hier un point presse afin de rappeler à l’opinion publique, les revendications des TOS de la Région, travaillant donc dans les lycées de l’île et de communiquer au cas où le protocole d’accord n’a pas été honoré, un appel à la mobilisation avec grève et rassemblement devant les grilles de la Région en juin.

Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU le disent, maintenant ça suffit. Les TOS de la Région n’entendent pas se laisser rouler indéfiniment dans la farine.

Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU avaient été à la base de la conclusion d’un protocole d’accord avec l’ancienne mandature. Ce protocole qui actait une revalorisation des indemnités des personnels de Région dont les personnels TOS, avait été suivi d’une première mesure de revalorisation. Depuis l’arrivée de Didier Robert à la Région, malgré l’engagement pris d’honorer ce protocole et les 14 mois écoulés, aucune mesure concrète n’a été prise. « De plus, aucune communication n’est possible avec la Région, dernièrement nous avons été exclus d’un groupe de travail, on cherche à nous faire taire », souligne Patrick Corré. « Nous ne sommes pas là pour faire des ronds de jambe, un protocole a été mis en place, il faut arrêter le blabla et l’appliquer. C’est à la Région de prendre ses responsabilités, le Conseil général l’a fait. Il faut aligner les salaires des TOS de la Région sur ceux du Département. Aujourd’hui les TOS de la Région ont la plus faible rémunération de France, malgré l’indexation, imaginez ».
Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU attend des mesures concrètes : une seconde mesure de rattrapage indemnitaire au plus tard en juin. « S’il faut bloquer les grilles de la Région pour des mesures concrètes, nous serons présents », appuie le secrétaire général du SGPEN-CGTR. Ainsi que le versement du complément 2011 avant le 31 décembre, le versement rétroactif de la prime du président qui n’a pas été versée depuis 2009 ainsi que la poursuite pour les années suivantes des mesures de rattrapage.
Le SGPEN-CGTR Educ’action et le SDU-CLIAS/FSU désire la création d’un établissement public de gestion des TOS. Cela permettrait de réduire les disparités de traitements indemnitaires entre les TOS et de mieux définir les missions du personnel. Actuellement le personnel TOS de la Région n’a pas de fiche de poste, c’est une source permanente de conflits. « La gestion de Didier Robert c’est l’organisation du désordre », continue-t-il. L’intersyndical appelle l’ensemble des élus à se positionner clairement sur la création de cet établissement public. Il permettrait de plus, de sortir les TOS des manigances politiques et d’organiser véritablement un service public au service de la population.

CF


Kanalreunion.com