Luttes sociales

Au moins 50.000 emplois aidés ou dispositifs d’insertion en 2015

Hausse des subventions de l’État et de l’Europe pour le traitement social du chômage

Manuel Marchal / 19 juin 2015

Une semaine après la visite de Manuel Valls, l’État a confirmé hier au Service public de l’emploi régional une annonce du Premier ministre. Paris est prêt à mobiliser les financements nécessaires à l’embauche de 50.000 personnes en 2015. Quant à l’Europe, elle investira en 2015 73 millions d’euros pour soutenir l’insertion professionnelle de 10.000 jeunes au chômage depuis plus de 4 mois.

PDF - 74.2 ko
Cliquer sur l’image pour lire le détail des mesures annoncées lors du Service public pour l’emploi régional de La Réunion.

Réuni hier à la préfecture, le Service public de l’emploi régional regroupe les services de l’État, les collectivités territoriales, les missions locales, des partenaires sociaux comme le MEDEF, la CGPME. Outre la présentation de la situation du chômage, via l’enquête emploi 2014 de l’INSEE, ce deuxième SPER de l’année a permis de préciser la stratégie de l’État dans la lutte contre le chômage.

Une conférence de presse a suivi cette réunion. Le préfet a tout d’abord rappelé les chiffres de 2014. L’État a dépensé 240 millions d’euros pour soutenir 40.000 emplois aidés ou dispositif d’insertion. Quasiment tous les contrats disponibles avaient été utilisés, a précisé Dominique Sorain, ainsi que la totalité des crédits.

En 2015, cette subvention va augmenter. L’objectif de l’État est d’aller vers 50.000 bénéficiaires d’une solution d’insertion soutenue par l’État.

Par ailleurs, La Réunion sera le lieu d’une expérimentation unique dans toute la République : la fongibilité des enveloppes attribués aux différents types de contrats.
Cela concerne les CUI-CAE, les emplois d’avenir et l’insertion par l’activité économique.

Selon les données diffusées au SPER, 37.745 Réunionnais bénéficiaient au 15 juin 2015 d’un emploi aidé ou d’une autre solution d’insertion soutenue par l’État. Plus de 23.000 contrats aidés type CAE-CUI ou emploi d’avenir sont en cours.

73 millions de l’Europe

2015 verra aussi la montée en charge d’un programme européen, Initiative pour l’emploi des jeunes. Il concerne les régions de l’UE où le taux de chômage des jeunes est supérieur à 25 %. Il a pour but de proposer à tous les jeunes qui sont au chômage depuis au moins 4 mois soit un emploi, soit une formation, soit « un stage de qualité ».
au titre de ce programme, La Réunion bénéficiera de 73 millions de crédits européens. Plus de 10.000 jeunes pourront être concernés par cette initiative.


Kanalreunion.com