Luttes sociales

Bilan positif pour le Congrès de l’UNL, en avant vers de nouveaux combats

Laurie Payet succède à Alexis Chaussalet

Céline Tabou / 19 mars 2011

Le Campus du Tampon a accueilli le Congrès de l’Union nationale lycéenne, à la suite de laquelle, Laurie Payet a été élue présidente. C’est en compagnie d’une dizaine de partenaires, dont la CGTR, FO, SNEF-FSU, SUD Éducation, que les 70 représentants de 47 lycées de La Réunion ont débattu.

Après une première journée, au cours de laquelle, Alexis Chaussalet et Lucas Melean ont exposé le bilan financier, moral et le rapport d’activité, les lycéens venus des quatre coins de l’île, ont pris part à quatre ateliers.

Parmi ces ateliers, la démocratie lycéenne et la pédagogie comme élément fondamental au lycée ont permis à ces jeunes d’échanger et d’exposer différents points de vue, notamment sur la santé. Point fort de ce congrès, le débat autour de la question de la place de la jeunesse dans la société. C’est à cette occasion que le vice-président de l’UNEF-Réunion, Stéphane Maillot, s’est félicité de voir « la jeunesse lycéenne se responsabiliser de plus en plus, et de prendre en main leur avenir et notamment être acteur de leur époque ».

Le congrès a élu aux côtés de la nouvelle présidente Laurie Payet, Antoine Minjoz, vice-président et Antonin Delattre, secrétaire général. Ces derniers, et les invités, lycéens et étudiants ont participé au discours de clôture d’Alexis Chaussalet, qui a salué le travail réalisé par le bureau, « grâce à une équipe soudée en dépit de beaucoup de difficultés, le bilan est positif grâce à la solidarité du bureau ». En effet, « l’UNL s’est imposée comme la première représentation syndicale de lycéens durant toute l’année scolaire », avec 42 référents UNL et 5 contacts permanents sur 47 lycées.

Céline Tabou


Kanalreunion.com