Luttes sociales

Bourse : 93% des versements effectués

Une avancée positive pour les étudiants

Témoignages.re / 4 février 2010

Dans un communiqué diffusé hier, Gilles Leperlier, vice-président du CROUS de La Réunion, explique l’évolution de la situation pour les étudiants qui ont subi un retard du versement de leur bourse. Voici le communiqué.

« L’affluence à la permanence mise en place au bureau du Vice Président Etudiant par des bénévoles, nous prouve la pertinence de cette action et l’urgence sociale dans laquelle se trouvaient les étudiants.
De même, en témoigne la ligne téléphonique constamment occupée, autant par des parents alertés que par des étudiants inquiétés par leur situation. Ils ont tous été pour le moins satisfaits de trouver là autant de renseignements que nécessaires. L’allègement de leurs démarches administratives auprès des services sociaux du CROUS a été apprécié en cette période de rentrée universitaire qui apporte tout son lot habituel de soucis.
Lettres et appels réclamant l’indulgence des propriétaires, bailleurs ou encore prestataires ont permis aux étudiants de passer plus sereinement œ cap difficile. Les études universitaires sont pour la plupart des étudiants un moment clé de leur émancipation. Jouissant du peu de revenus que représente cette bourse sur critères sociaux, beaucoup décident donc d’assumer divers frais tels que le téléphone, les charges locatives, et les investissements parfois onéreux que peut nécessiter un cycle d’études long, qui est de nos jours la norme.
Par ailleurs, les cas les plus difficiles ont été orientés vers les services sociaux du CROUS mobilisés en vue de la situation exceptionnelle. Des tickets repas pour le restaurant universitaire ont été distribués et les étudiants ont pu bénéficier de la clémence concernant les retards dans les paiements du loyer des résidents du CROUS.
Etant donné le caractère particulier causé par œ retard, la compréhension dont a fait preuve le CROUS est à soulignée. Au delà de la Division de la Vie Etudiante, première concernée par la situation, les autres services dont le service social, se sont penchés sur le problème et ont ainsi travaillé avec les bénévoles dans l’intérêt des étudiants.
D’après les dernières informations qui nous ont été communiquées par les services du rectorat plus de 93% des paiements des bourses ont été réalisés et devraient arriver sur le compte des étudiants dès ce vendredi ou au plus tard lundi prochain selon les banques.
Pour les dossiers restants, un traitement au cas par cas permettra une régularisation de la situation pour des versements sur le compte des étudiants d’ici le début de la semaine prochaine.
Cependant, nous devons adopter un comportement responsable et tirer les leçons des expériences vécues.
Le CROUS est actuellement mandataire mais l’ordonnateur reste le rectorat. Cela complique d’une manière non négligeable le système de versement des bourses, le tout expliqué par l’existence de plusieurs intervenants. Les possibilités d’action sont alors très limitées en cas de problèmes, comme œ fut le cas.
Car si cet épisode aux lourdes répercussions pour les étudiants déjà en galère touche aujourd’hui à sa fin, on ne peut que regretter le manque de réactivité du rectorat, de qui émane la panne informatique. Il est inadmissible qu’en vue de la situation, qui laissait penser à un retard conséquent dans le versement des bourses, que les services du Rectorat aient gardé le silence.
En plus d’une responsabilité certes modérée de la panne informatique (qui peut arriver), le Rectorat n’a pas su anticiper les choses. Cela a eu pour conséquences l’aggravation de situations déjà difficiles pour l’étudiant en cas de retard de bourses. Nous déplorons l’absence de mesures du Rectorat, qui via une communication responsable dans les temps aurait atténué les situations dramatiques qu’ont connu un grand nombre d’étudiants.
En tant que vice-président du CROUS et avec le soutient de l’UNEF, organisation majoritaire au sein du CROUS, nous réclamons, aujourd’hui plus que jamais, que le CROUS devienne, plus que mandataire, ordonnateur du paiement des bourses qu’il alloue. Ce changement de statut qui peut paraitre minime et logique pourrait à l’avenir éviter ce genre de désagréments et raccourcir les délais de versements des bourses sur le compte des étudiants.

La permanence mis en place, au bureau du vice-président étudiant se poursuit de 13h à 16h, au rez-de-chaussée de la cité H.Foucque jeudi et vendredi. Pour tout renseignement, les étudiants peuvent toujours nous contacter au 06 92 05 88 57. »


Kanalreunion.com