Luttes sociales

Bouteille de gaz en hausse de 53 centimes

Mauvaise nouvelle au moment de la fin du versement du RSTA

Témoignages.re / 28 septembre 2013

La Préfecture a publié hier les nouveaux tarifs des carburants et du gaz qui s’appliqueront à compter de mardi 1er octobre 2013. Le super augmentera de 2 centimes par litre, le gazole ne change pas, et le prix de la bonbonne de gaz va connaître une hausse de 53 centimes. Dans ce communiqué, les explications de la Préfecture.

JPEG

Les prix des produits pétroliers et gaziers à La Réunion sont fixés en application des dispositions du décret n° 1333 du 8 novembre 2010 qui constitue le cadre de détermination des prix des hydrocarbures.
Ce régime établit un mécanisme qui permet de se conformer aux conditions réelles du marché et d’assurer la transparence sur la formation des prix.

Le contexte international

Au cours des 15 jours ouvrés (du 2 au 20 septembre 2013) qui ont servi de base de calcul pour déterminer le prix de vente au 1er octobre 2013, les cotations internationales se caractérisent ainsi :

- Légère hausse de la cotation du super carburant (+ 1,56 %)
- Hausse minime de la cotation du gazole (+ 0,84 % )
- hausse sensible de la cotation du gaz ( + 6,71 %)
- L’euro se déprécie très légèrement (- 0,13 point) et se stabilise autour de 1 ,3285 $ pour un euro. Il n’influe pas sur le prix de structure final, mais sur l’arrondi.
- Le fret est orienté à la hausse mais ne joue que sur l’arrondi (+ 13,67%)

Les prix à La Réunion

La conjugaison de ces différents éléments détermine les prix suivants :
Le sans-plomb : La hausse modérée de la cotation conduit tout de même à une augmentation de 2 centimes du prix de structure . Elle n’est pas compensée par la tenue de l’euro qui influe sur l’arrondi uniquement. Le prix public de vente maximum à la pompe est donc de 1,60 euros le litre et revient à son niveau du mois de mai 2013.
Le gazole : La légère hausse de la cotation du produit n’influe pas sur le prix structure du gazole routier mais sur celui des autres produits à hauteur de 1 centime. L’euro se déprécie légèrement mais n’influe pas sur le prix final. Le prix public de vente maximum à la pompe est stable à 1,25 euros le litre
Le gaz  : la hausse de la cotation du gaz (+ 55 $/T), provoque à elle seule une augmentation de la bouteille à hauteur de 51 centimes ; De plus, la dépréciation de l’euro accentue cette augmentation à hauteur de 2 centimes. En conséquence, le prix public maximal de vente de la bouteille de 12,5 kgs est fixé à 21,56 euros.


Kanalreunion.com