Luttes sociales

« Cela ne fait pas du tout le compte »

L’intersyndicale éducation

Témoignages.re / 28 juin 2012

L’intersyndicale éducation a hier après-midi à Saint-Denis lors d’un point presse exposé son sentiment suite à l’attribution de 15 postes dans le seul 1er degré.

L’intersyndicale de l’éducation* considère la mesure de restitution de 15 postes dans le seul 1er degré comme très largement insuffisante et pas du tout à la hauteur des besoins des spécificités locales de notre système éducatif.

Pour le 1er degré, cela ne fait pas du tout le compte, rien pour le 2nd degré, et notamment l’enseignement professionnel, rien pour la filière administrative… (…)

L’intersyndicale de l’Éducation rappelle que c’est 146 postes qui sont prévus d’être supprimés à la rentrée prochaine (161 – 15 restitutions). (…)

Pourtant, ici plus qu’ailleurs, nos indicateurs sont au rouge et en particulier dans le système éducatif :
• Il ressort des études de l’INSEE qu’un jeune réunionnais sur deux sort précocement du système scolaire. Sans aucun diplôme, peu de perspectives de trouver un emploi.
• Illettrisme dans notre académie, 28% des jeunes de dix-huit à vingt-cinq ans sont illettrés, alors que ce taux est de 9% dans l’hexagone, soit trois fois moins.
• Quant aux résultats de l’évaluation des acquis des élèves de CM2, effectuée au mois de janvier dernier, elle démontre une fois encore les difficultés particulières rencontrées par les élèves réunionnais. (…)

M. Luc Chatel déclarait à l’Assemblée nationale en mars 2012 devant la France entière : "Compte tenu des difficultés de l’île de La Réunion, nous n’allons fermer aucune classe, aucun collège, aucun lycée".

Il a fait tout le contraire au budget 2012/2013 avec la suppression programmée de 161 emplois. (…)

Mardi 26 juin, le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon a annoncé la création de 355 postes dans l’enseignement secondaire élargissant ainsi le champ des restitutions de postes au-delà du seul premier degré. Cette annonce prouve que des efforts sont possibles. Une autre annonce devrait être faite le 4 juillet 2012.

L’intersyndicale de l’éducation exige l’annulation des 146 suppressions de poste prévues pour la rentrée prochaine comme première mesure d’urgence.

L’intersyndicale de l’éducation décide :
• de demander audience rapide au recteur d’Académie,
• d’interpeller de nouveau les parlementaires de La Réunion pour qu’ils montent fortement au créneau, qu’ils fassent bloc pour demander l’annulation des 146 suppressions de poste,
• d’inviter en ce sens les parlementaires à une table ronde “Urgence-Éducation-Réunion” pour le mercredi 4 juillet à 14h00 au local de la CGTR.

*
CGTR Éducation, SAIPER PASS 974, CFTC Éducation, SUD Éducation, FO Enseignement, SGEN-CFDT, SNUIPP/FSU, SNE –FGAF.


Kanalreunion.com