Luttes sociales

CGTR Educ’action appelle à la grève le jour de la visite de Sarkozy

Témoignages.re / 29 mars 2012

Dans un communiqué diffusé hier, la CGTR Educ’action appelle les personnel de l’Éducation nationale à la mobilisation le 4 avril prochain, date de la visite de Sarkozy dans notre île.

« À l’occasion de la venue du président Nicolas Sarkozy dans notre île le 4 avril 2012, dans le cadre de l’appel a la mobilisation de l’intersyndicale, la CGTR Educ’action a déposé un préavis de grève pour permettre aux personnels de l’éducation nationale de se mobiliser et d’être présents au rassemblement prévu, dont le lieu sera communique ultérieurement Nicolas Sarkozy, président-candidat en pleine accélération de contre-réformes destructrices, a montré ses véritables ambitions liquidatrices de notre système éducatif :

- 14.000 suppressions d’emplois annoncées à la rentrée 2012, qui s’ajoutent aux 66.000 depuis 2007 (161 dans notre académie dont 50 dans la filière administrative depuis 10 ans) ;

- Casse programmée de la voie professionnelle publique et développement de l’Apprentissage (saignée des postes PLP à La Réunion) ;

- Casse des derniers réseaux d’aides aux élèves dans le 1er degré ;

- Casse des statuts : mise en place de mutations parallèles et sans barème ECLAIR, prime au mérite (toujours dans les établissements ECLAIR), évaluation et carrière dans les mains des seuls supérieurs hiérarchiques en 2013...
La CGTR-Éduc’Action exige :

- L’arrêt des suppressions d’emplois dans toutes les filières , leur restitution et la création de postes à la hauteur des besoins sociaux ;

- L’arrêt du recours à la précarité et la mise en place d’un plan de résorption de la précarité

- L’abrogation des réformes type RGPP, LOLF, loi dite de mobilité ;

- L’abandon des contre-réformes qui détruisent l’école publique (socle commun, livret de compétence, ECLAIR, lycée, bac pro 3 ans, l’aide personnalisée et la destruction des RASED dans le 1er degré, réforme de la formation des enseignants et CPE ...) ;

- L’ouverture d’un débat sur une réforme du système éducatif fondée sur l’émancipation et les droits démocratiques ;

- La réduction du temps de travail ;

- Un déroulement de carrière identique pour tous, au rythme le plus rapide, non soumis aux critères de mérite.
C’est pourquoi, nous appelons l’ensemble des personnels à s’exprimer fortement sur le plan revendicatif lors de la visite de Nicolas Sarkozy ».


Kanalreunion.com