Luttes sociales

CGTR Fonction publique appelle à la mobilisation jeudi

Contre la loi Peillon

Témoignages.re / 28 janvier 2013

Dans un communiqué diffusé samedi sous la signature d’Yves Gigan, la CGTR Fonction publique annonce son soutien à la manifestation jeudi à 9h30 devant le Rectorat.

A l’occasion de la journée nationale de grève et de rassemblement dans la fonction publique le jeudi 31 janvier à l’appel des syndicats CGT, Solidaires, FSU, la CGTR Fonction publique appelle l’ensemble des fonctionnaires à se mobiliser pour la revalorisation des salaires, la défense de l’emploi public et l’arrêt de la précarisation des personnels, l’exigence de revenir sur le jour de carence...

La CGTR Fonction publique, qui appuie toutes les luttes dans les fonctions publiques et au-delà, apporte tout son soutien aux combats actuels engagés par les personnels de l’Éducation nationale.

Ceux-ci demandent avec raison l’abrogation de la loi Peillon et le retrait du décret sur les rythmes scolaires qui concerne tout le monde, toute la société.

La CGTR Fonction publique considère comme inacceptables les propos tenus par le ministre de l’Éducation et ses conseillers qui accusent nos collègues de l’Éducation nationale de défendre des intérêts égoïstes et corporatistes, alors que ces derniers se mobilisent pour la défense du service public national d’éducation, contre notamment la régionalisation et la territorialisation de l’éducation.

Ces propos nous rappellent ceux tenus à l’époque par Darcos qui n’avait que pour seule réponse aux revendications “l’insulte et le dénigrement”.

Aussi, la CGTR Fonction publique marquera son soutien actif en envoyant une délégation de soutien à la manifestation des personnels de l’Éducation nationale qui sera organisée le jeudi 31 janvier 2013 devant les grilles du Rectorat à 9h30.

La CGTR Fonction publique invite évidemment nos collègues de l’Éducation nationale à se rendre par la suite jeudi 31 janvier 2013 à 11h00 au rassemblement fonction publique qui aura lieu devant la préfecture.

Ensemble unis et dans la lutte, nous devons développer les luttes.


Kanalreunion.com