Luttes sociales

Chômage : de nouveaux chiffres très inquiétants à La Réunion

Hausse du nombre de travailleurs totalement privés d’emploi

Témoignages.re / 27 avril 2017

Voici le communiqué de Pôle Emploi et de la DIECCTE accompagnant la diffusion hier des derniers chiffres du chômage à La Réunion en date de février 2017.

JPEG - 70.2 ko

Fin mars 2017, à La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 137 840. Ce nombre augmente de 1,2 % sur trois mois (soit +1 670 personnes). Il progresse de 0,6 % sur un mois et de 1,1 % sur un an.

En France (y compris Drom), ce nombre augmente de 1,1 % sur trois mois (+1,2 % sur un mois et –0,9 % sur un an).

À La Réunion, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C) s’établit à 161 590 fin mars 2017. Ce nombre augmente de 0,2 % sur trois mois (soit +390 personnes). Il diminue de 0,1 % sur un mois et progresse de 0,8 % sur un an.

En France (y compris Drom), ce nombre augmente de 0,7 % sur trois mois (–0,2 % sur un mois et +0,8 % sur un an).

À La Réunion, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A augmente de 1,5 % pour les hommes (+0,6 % sur un mois et +1,5 % sur un an) et de 1,0 % pour les femmes (+0,7 % sur un mois et +0,6 % sur un an).

Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A diminue à La Réunion de 0,1 % pour les moins de 25 ans (+0,8 % sur un mois et –1,2 % sur un an), progresse de 0,7 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (+0,5 % sur un mois et –0,8 % sur un an) et de 3,2 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,8 % sur un mois et +7,1 % sur un an).

À La Réunion, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C augmente de 0,3 % pour les hommes (–0,1 % sur un mois et +1,0 % sur un an) et de 0,2 % pour les femmes (–0,2 % sur un mois et +0,7 % sur un an).

Sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C diminue à La Réunion de 1,1 % pour les moins de 25 ans (–0,2 % sur un mois et –1,5 % sur un an), de 0,2 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans (–0,4 % sur un mois et –1,0 % sur un an) et progresse de 2,0 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+0,6 % sur un mois et +7,1 % sur un an).

À La Réunion, sur trois mois, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus diminue de 1,2 % (–0,9 % sur un mois et –0,7 % sur un an) tandis que celui des inscrits depuis moins d’un an progresse de 2,0 % (+0,8 % sur un mois et +2,7 % sur un an).

L’ancienneté en catégories A, B, C est mesurée par le nombre de jours où le demandeur d’emploi a été inscrit, de façon continue, en catégories A, B, C. Une sortie d’un jour de ces catégories réinitialise l’ancienneté. D’autres indicateurs, tel que le nombre de personnes inscrites en catégorie A un certain nombre de mois sur une période donnée, peuvent éclairer d’autres dimensions de l’ancienneté ou de la récurrence sur les listes de Pôle emploi dans ces catégories.

À La Réunion, le nombre moyen d’entrées en catégories A, B, C sur les trois derniers mois augmente de 0,8 % par rapport aux trois mois précédents (+1,6 % sur un an).
Sur les trois derniers mois, les entrées pour fin de contrat à durée déterminée (–2,8 %), fin de mission d’intérim (–7,7 %), première entrée (–10,6 %) et autre cas (–2,6 %) sont en baisse. Les entrées pour démission sont stables. Les entrées pour licenciement économique (+30,8 %), autre licenciement (+6,9 %) et reprise d’activité (+26,5 %) sont en hausse.

À La Réunion, le nombre moyen de sorties de catégories A, B, C sur les trois derniers mois diminue de 1,9 % par rapport aux trois mois précédents (–3,0 % sur un an).
Sur les trois derniers mois, les sorties pour entrée en stage (–15,7 %), cessation d’inscription pour défaut d’actualisation (–3,6 %) et autre cas (–13,1 %) sont en baisse. Les sorties pour reprise d’emploi déclarée (+5,2 %), arrêt de recherche (+2,3 %) et radiation administrative (+10,5 %) sont en hausse.


Kanalreunion.com