Luttes sociales

Citroën Réunion : l’assignation au tribunal à la place du dialogue social

26e jour de grève, et la motivation intacte après la nouvelle offensive des patrons de CFAO

Témoignages.re / 13 décembre 2013

Pour casser la grève, la direction de CFAO a assigné 13 travailleurs en grève au tribunal affirmant que le mouvement constitue une entrave. Pourtant, le piquet de grève n’entrave en rien les mouvements de la concession CMM. Cette tentative d’intimidation n’entame en rien le moral des travailleurs en lutte, plus que jamais mobilisés jusqu’à la victoire.

JPEG - 61.1 ko
Les travailleurs de Citroën entament aujourd’hui leur 26e jour de grève. Hier, la direction a décidé d’utiliser la justice pour les faire plier.

26 jours de grève, c’est la plus longue de l’année. Et comme à Carrefour Sainte-Suzanne ou à SERMAT, les patrons de CFAO, société qui a racheté Citroën Réunion, tentent d’utiliser la justice pour faire plier les travailleurs. Hier en fin d’après-midi, 13 grévistes étaient assignés devant le tribunal au motif d’entrave. Selon la direction de la Compagnie française de l’Afrique occidentale, les barrages filtrants des travailleurs gêneraient l’activité, tout comme le piquet de grève. Le délibéré doit être rendu aujourd’hui, à la veille d’un grand kabar de solidarité.

« Nous sommes très unis »

Les travailleurs ne comprennent pas comment la direction peut en arriver à de telles conclusions, dit en substance Sébastien Fauconnier, de la CGT-CMR. En effet, les barrages filtrants n’ont empêché personne de passer. Quant au piquet de grève, il est sur le trottoir, devant le grillage à côté de l’entrée. Il ne gêne pas les allées et venues de la concession CMM, et ne peut donc pas empêcher les salariés de ce garage de venir travailler s’ils le souhaitent.

À moins que cela ne soit « la réponse à la demande de dialogue social par le directeur de CFAO » , s’indigne Sébastien Fauconnier.

Pour beaucoup, cette assignation est leur premier contact avec l’institution judiciaire. Cette utilisation de la justice pour casser la grève n’entame en rien la volonté des travailleurs de faire aboutir leurs revendications. « Les camarades ne sont pas démotivés, ils ne sont pas déstabilisés. Nous sommes très unis, on va continuer à rester uni et à se battre », précise Sébastien Fauconnier, qui condamne des méthodes de « patron voyou » .

Nouveaux soutiens

Après trois semaines et demie de grève, les soutiens se font chaque jour plus nombreux. Après la CGTR-Sud, le syndicat de Pôle emploi, la CGTR Ports et Docks, la CGTR-Est et Max Banon ont annoncé leur soutien.

Une souscription est lancée dans les entreprises pour que la solidarité permette aux travailleurs de lutter jusqu’au bout.

Demain, ce sera le grand kabar de solidarité au piquet de grève, devant la concession CMM, siège de la direction de CFAO à La Réunion.

La CGTR lance une souscription

Dans un communiqué diffusé hier, la CGTR-Sud annonce le lancement d’une action de solidarité pour aider les travailleurs en lutte.

25ème jour de grève pour les salariés de CITROËN et une détermination qui ne faiblit pas face à une direction qui multiplie les intimidations. 
Les soutiens enregistrés par les grévistes ces derniers jours ont renforcé la motivation de salariés déjà gonflés à bloc pour gagner leur combat. 
Après l’Union Régionale Sud, le syndicat Pole Emploi, la Fédération Port et Docks (Danio RICQUEBOURG), l’Union Régionale Est (Jean-Yves PAYET), c’est Max BANON membre de la CE Confédérale qui a apporté son soutien ce matin et annoncé sa participation au KABAR de ce samedi.
La CGTR fait également circuler des listes de souscription financière dans les entreprises pour soutenir la lutte des salariés privés de salaire depuis bientôt 1 mois.
La direction continue dans sa politique de répression syndicale. Leur seule réponse aux revendications légitimes des salariés est une assignation au tribunal de champ fleuri cet après-midi (hier - NDLR) à 18 heures.
La CGTR sera présente au tribunal cet après-midi (hier - NDLR) pour soutenir les salariés grévistes de CITROËN.


Kanalreunion.com