Luttes sociales

Comment des médias tentent de culpabiliser les grévistes

Écoles fermées, perturbations dans les transports, mais rien sur les revendications

Témoignages.re / 7 septembre 2010

Le traitement des manifestations d’aujourd’hui par une partie des médias démontre tout le chemin qui reste à faire pour que toute la presse soit libre dans notre pays. Car en tentant de culpabiliser les grévistes, des médias affichent ouvertement leur orientation politique : la défense du gouvernement et de ses alliés locaux.

Face à l’ampleur de la manifestation d’aujourd’hui, des médias français posent le problème des transports, qui devraient être bloqués ce mardi. « Un grand jour » pour certains médias, et « des perturbations » pour d’autres. La presse tente de minimiser la manifestation contre la réforme des retraites, afin que la mobilisation s’essouffle et ne dépasse pas le million du 24 juin dernier. Parmi eux, certains expliquent que cette « protestation » va bloquer les transports, et les services tels que La Poste, le Pôle Emploi.
Ces observations faites sur le plan national se vérifient à La Réunion. Dans son journal télévisé d’hier soir, RFO a fait un point sur les perturbations prévisibles dans les écoles à Saint-Denis et sur les moyens mis en œuvre par la municipalité pour y faire face. Mais pas un mot sur les raisons d’une des plus grandes mobilisations sociales de ces dernières années.


Kanalreunion.com