Luttes sociales

Contre la loi El Khomri : tous à la manif du 14 juin

9 heures au Petit Marché à Saint-Denis, à l’appel de l’Intersyndicale

Manuel Marchal / 14 juin 2016

L’Intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires-UNEF organise aujourd’hui une manifestation unitaire à Saint-Denis. La bataille contre la régression sociale continue à La Réunion.

JPEG - 255.6 ko

Mobilisation aujourd’hui contre la loi Travail à l’appel de l’Intersyndicale CGTR- FO-FSU-Solidaires-UNEF. Après plusieurs défilés simultanés dans le Sud et le Nord, plusieurs rassemblements devant la préfecture de Saint-Denis et celle de Saint-Pierre, les syndicats ont choisi d’organiser aujourd’hui un défilé unitaire à Saint-Denis.

L’Intersyndicale donne rendez-vous à 9 heures devant le Petit Marché en bas de la rue du maréchal Leclerc. C’est de ce lieu que s’était élancé le 30 mars dernier la plus importante manifestation organisée contre la loi El Khomri. Elle avait rassemblé plusieurs milliers de personnes.

Qui veut un Code du Travail différent dans chaque entreprise

Après l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi, le Sénat a commencé à examiner le texte. Mais ce sont les députés qui auront le dernier mot. Pour adopter son projet de loi, le gouvernement avait pu compter sur une majorité de députés pour refuser de soutenir la motion de censure présentée par la droite et votée par les communistes. À La Réunion, un seul député avait pris position par son vote contre le gouvernement, Thierry Robert. Les 6 autres ont décidé de suivre la majorité : les 5 députés socialistes et Huguette Bello.

Certains députés se disant de gauche défendent cette position en affirmant que la loi El Khomri étendra à La Réunion les conventions collectives. Ce qu’ils oublient de dire, c’est que la loi Travail rendra les conventions collectives inutiles. À partir du moment où il existera un accord d’entreprise, c’est ce dernier qui s’appliquera même si les conditions de la convention collective sont plus favorables. C’est la porte ouverte à la création d’un Code du Travail par entreprise.

Situation sociale déjà hors norme

De plus, la loi El Khomri veut favoriser les licenciements. Il suffira d’un seul trimestre de difficultés pour qu’un patrons d’une société de moins de 11 salariés puisse avoir le droit de mettre au chômage des travailleurs en utilisant le licenciement économique. C’est la possibilité ouverte à tous les abus, alors que La Réunion compte déjà un taux de chômage proche de 30 %.

Ce sont, entre autres, ces raisons qui poussent des salariés du privé et du public à faire grève aujourd’hui. Ils estiment que l’heure n’est pas à la discussion d’amendements qui ne remettent pas en cause le fond du projet de loi Travail. Ils demandent son retrait.

En France, la CGT va tout faire pour organiser la mobilisation la plus forte. La puissance des manifestations montrera que les travailleurs ne se laissent pas faire.

M.M.


Kanalreunion.com