Luttes sociales

« CRDP : saignée d’emplois et exclusion locale ! »

Appel au rassemblement le jeudi 5 décembre à 14h00

Témoignages.re / 4 décembre 2013

La CGTR EDUC’ACTION, le SDU CLIAS FSU auxquels s’associeront d’autres forces syndicales appellent dans un communiqué du 3 décembre à un rassemblement jeudi 5 décembre 2013 devant les grilles du CRDP à Saint-Denis. 

« La CGTR EDUC’ACTION, le SDU CLIAS FSU auxquels s’associeront d’autres forces syndicales insistent sur deux revendications :

-  NON au gel suppression de postes au C.R.D.P

-  NON à l’exclusion locale, contre la nomination "politicienne-parisienne" du nouveau directeur du CRDP , pour la promotion des locaux aux postes de responsabilité.

Sur les suppressions des postes

Le Centre régional de documentation pédagogique de l’académie de la Réunion se porte mal, déjà affaibli, le voilà bientôt exsangue.

La décision-couperet de geler cette année, 5 nouveaux postes aggrave la politique de suppression de postes engagée depuis plusieurs années et affaiblit davantage le CRDP. Une dizaine de postes ont été supprimés ces dernières années.

L’enjeu est d’importance : il s’agit de continuer d’accompagner les enseignants dans leur parcours professionnel, de leur permettre d’accéder à de nouvelles ressources, de nouveaux outils pédagogiques, de leur permettre de se rencontrer, d’échanger avec les autres acteurs investis dans l’éducation des jeunes. On sait que notre académie accueille un nombre significatif d’enseignants débutants. Les réalités sociologiques, géographiques imposent une présence sur le terrain en même temps que la satisfaction d’une demande afin de pourvoir l’offre de ressources en ligne.

Nous exigeons que le recteur en sa qualité de président du conseil d’administration s’engage avec force et insistance à intensifier la production, la diffusion de productions éditoriales et de services de qualité.

NON à l’exclusion locale

Alors qu’il existe des compétences locales affirmées, on ne peut que légitimement s’interroger sur les raisons inavouées de la nomination du nouveau directeur. Cette décision qui consacre l’exclusion locale fait pièce à toutes les recommandations du conseil interministériel de l’Outre-mer et à tous les engagements du gouvernement de favoriser l’accès des locaux aux postes de responsabilité. Nous sommes à des années-lumière des conclusions des Etats généraux de l’Outre-mer et du conseil interministériel de l’outre-mer en 2010 de « faire émerger une fonction publique plus représentative des bassins de vie Outre-mer en renforçant les chances des personnes originaires de l’outre-mer d’accéder aux emplois de responsabilité.. »

A l’heure ou le rapport Lebreton est sur le point d’être présenté publiquement au ministre des Outre-mer, énième provocation ; le ministère de l’Éducation nationale a fait le choix de nommer un fonctionnaire de l’hexagone au poste de directeur du CRDP et ce au détriment notamment d’un cadre local reconnu pourtant très compétent pour exercer cette charge et qui de plus, possède l’atout «  de mieux cerner les réalités de l’enseignement en milieu créolophone » .

Pas encore présenté publiquement que le rapport LEBRETON se voit déjà taillé en pièce par la réalité des faits. Il est fort à parier que cela ne s’arrêtera pas en si bon chemin et que les « nominations –relations » sur commande connaitront encore de beaux jours en perspective

Dans tous les cas, cette étrange décision ministérielle retire toute crédibilité aux intentions affichées. Elle sonne comme une insulte contre les locaux jugés de fait "non capables d’exercer des responsabilités"

NON AUX SUPPRESSIONS DE POSTES ! NON A L’EXCLUSION LOCALE

RASSEMBLEMENT DEVANT LE CRDP JEUDI 5 DECEMBRE 2013 A 14H »

La CGTR EDUC’ACTION et le SDU CLIAS FU


Kanalreunion.com