Luttes sociales

De jeunes Réunionnais se mobilisent

“La retraite, une affaire de jeunes”

Sophie Périabe / 6 mai 2010

Le 30 avril dernier à Paris, suite à la réforme engagée par le gouvernement sur les retraites, 19 organisations de jeunesse créaient le mouvement “La retraite, une affaire de jeunes !”.
Dans notre île, 5 organisations ont rejoint la mouvance : l’UNEF, l’UNL, la LMDE, les Jeunes Verts Réunion et l’AJFER (Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion).

Les représentants de ces organisations souhaitent eux aussi se faire entendre sur ce problème qui touche toute la population « et surtout les jeunes. En effet, nous sommes les retraités de demain ». Selon Gilles Leperlier, président de l’AJFER, « une fois de plus, le gouvernement veut faire passer une réforme pour les jeunes, mais surtout sans les jeunes. Nous avons aussi notre mot à dire ». Toutes les organisations représentées sont, sur ce point, unanimes, « nous ne voulons pas d’un système des retraites par capitalisation et nous souhaitons améliorer le système actuel ».

« Aujourd’hui, nous dénonçons la seule alternative proposée par le gouvernement : l’allongement de la durée de cotisation », indique Camille Maillot, présidente de l’UNEF Réunion. Selon cette dernière, cette proposition pénaliserait fortement les jeunes puisque l’entrée dans la vie active se fait de plus en plus tardivement à cause des longues études. « Aujourd’hui, nous sommes contraints de poursuivre les études jusqu’à Bac +5 et parfois plus, cette réforme va donc nous pénaliser. L’UNEF demande donc que les années d’études supérieures, les stages, etc, soient inclus dans le nombre d’annuités nécessaire pour la retraite ».

Pour l’AJFER, il existe d’autres leviers à cet allongement de la durée de cotisation. « Il est nécessaire de comptabiliser et de valoriser les études supérieures, stages, CDD, intérim, etc, d’une part, mais aussi de trouver des financements, d’autre part. Il y a les stocks options, les primes aux banques, le bouclier fiscal », souligne Gilles Leperlier. « Des nouvelles recettes sont indispensables pour la pérennité de notre système de retraite actuel ».

Difficile pour un jeune aujourd’hui, en recherche d’emploi, de s’imaginer bénéficiant d’une retraite dans 40 ans, et pourtant ! « Il ne faut pas tomber dans la résignation et se dire, la retraite c’est pas pour moi ».

Pour l’ensemble de ces organisations, il est essentiel que la jeune génération s’empare de ce débat et défende le système de retraite par répartition cher à tous. « Il faut savoir que le système par capitalisation est fortement inégalitaire. Nous devons tous nous rejoindre sur cette réforme et parler d’une même voix », insiste Clément Huguet, coordonateur des Jeunes Verts Réunion.

L’UNL et la LMDE se mobilisent également pour défendre le système de retraite actuel et appellent tous les jeunes à les rejoindre en signant la pétition “La retraite, une affaire de jeunes !”.

« Des pétitions seront disponibles auprès de chaque organisation, dans les rues, les bahuts, à l’université. Des assemblées générales et des réunions d’informations sont également prévues pour mobiliser les jeunes et organiser les actions à venir », conclut Gilles Leperlier.

 SP 


Kanalreunion.com