Luttes sociales

De quoi va-t-on parler ?

Témoignages.re / 13 juillet 2011

Le Festival est l’occasion de discuter de problèmes essentiels pour le pays, quelques exemples :

Emploi : finissons-en avec la précarité

55,3% des jeunes de 15-24 ans sont sans emploi à La Réunion, contre 24,1% en France. La Réunion est le département qui compte le plus de jeunes au chômage. L’emploi à La Réunion est en berne, avec l’arrêt des grands chantiers et les mesures d’austérité prises par le gouvernement. La précarité existante dans l’île se traduit aussi par les 28,9% des Réunionnais au chômage et 49% de personnes vivent sous le seuil de pauvreté.


Alimentation : comment nourrir plus de 800.000 personnes ?

La Réunion abrite plus de 800.000 habitants avec une surface agricole utilisée de 47.389 hectares. En dépit d’une SAU dense, l’île importe plus de la moitié de ses denrées pour se nourrir. D’ici 2020, La Réunion comptera un million d’habitants et devra intensifier ses importations, ce qui aura un coût sur le produit.


Logement : il en manque beaucoup trop

25.000 foyers attendent un logement social, la construction de logements privés est en diminution et les zones littorales de l’île sont surpeuplées au détriment des zones internes. Face à une telle situation, La Réunion devra revoir sa politique d’aménagement du territoire afin d’éviter un mal-être et des conflits de voisinages.


Déplacement et transports : sortons des embouteillages

Le parc automobile compte au 1er janvier 2009, 408.366 véhicules pour une population de 817.000 habitants, soit 500 véhicules pour 1000 habitants. Le "tout automobile" est en grande partie la cause de la hausse de la pollution à La Réunion et des embouteillages quotidiens qui pèsent sur la vie des Réunionnais. De même, l’arrêt du Tram train qui aurait permis d’ouvrir les zones intérieures de l’île, va pousser des milliers de jeunes à devoir se procurer une voiture pour poursuivre leurs études, ou trouver un emploi.


Éducation : des moyens pour étudier et réussir

Les luttes syndicales menées par l’Union Nationale des Étudiants de France à La Réunion et l’Union Nationale Lycéenne de La Réunion font état d’un système éducatif qui ne remplit plus ses fonctions d’éducation et de formation. Les besoins des étudiants – logement, aide financière – développement personnel – ne sont plus pris en considération par les pouvoirs publics, ont expliqué tout au long de l’année les syndicats.


Kanalreunion.com