Luttes sociales

Déjà 5 jours de grève à la clinique de la Paix

Lutte sociale à Saint-Benoît

Témoignages.re / 16 décembre 2016

L’échec des négociations salariales annuelles a amené des travailleurs du secteur de la Santé à se mettre en grève à Saint-Benoît.

« Suite à l’échec de nos Négociations Annuelles Obligatoires, nous avons décidé de nous mettre en grève depuis le lundi 12 décembre et de reconduire notre mouvement jusqu’à ce jour », indique un communiqué de la CGTR-Est.

Les grévistes dénoncent une remise en cause de l’indemnisation des jours fériés. « Notre direction refuse notre revendication d’augmentation de salaires qui plafonnent à un peu plus du Smic après dix, vingt ou trente ans d’années de travail. Nous réclamons une augmentation de salaire mensuelle de 250 euros ».

Les grévistes notent une contradiction entre le directeur qui dit manquer de moyens financiers, et la décision « d’ouvrir prochainement un service « Hôpital de jour » au sein de la clinique doté de tout un plateau technique. On se demande dès lors où il a bien pu trouver le financement nécessaire à ce nouvel investissement ? »

« La Clinique de la Paix fait partie d’un groupe, Clinifutur, qui ne cesse d’ouvrir de nouveaux établissements, ici même à La Réunion, en France métropolitaine, mais aussi à Mayotte et même en Afrique (au Tchad) ! », précise le communiqué, « nos patrons savent trouver l’argent quand cela les intéresse, mais pas pour les salaires, pour mettre à notre disposition les effectifs nécessaires pour assurer avec les moyens nécessaires l’accueil et les soins auxquels ont droit les malades porteurs de pathologies lourdes dont nous avons la charge. »