Luttes sociales

Des anciens salariés de l’ARAST toujours au Conseil général

Témoignages.re / 30 janvier 2010

En attendant que le Palais de la Source soit entièrement libéré, les manifestants appellent à la mobilisation populaire aujourd’hui à 10h, devant les grilles du conseil général. La situation des ex-salariés de l’ARAST (Association régionale d’accompagnement social territorialisé) n’a pas beaucoup évolué hier. Les travailleurs sociaux sont désormais en possession des clés du local mis à leur disposition par la Mairie de Saint-Denis mais n’envisagent pas de s’y installer sans le groupe demeuré à l’intérieur du Conseil général.
Depuis ce jeudi 28 janvier au soir, les campeurs du Conseil général ne sont plus 13 mais 14. Une aide à domicile est parvenue à déjouer l’attention des vigiles pour rejoindre ses camarades.
Ce groupe attend une lettre du conseil général s’engageant à participer à une table ronde promise par le président de la Région ce mercredi 27 au soir. Ses membres se disent aussi disposés à rester dans le hall jusqu’au jour de la délibération du procès en référé engagé pour expulsion contre Paul Junot (secrétaire général de la CFTC) “et les personnes de son fait” par le Département, soit jusqu’au mardi 2 février.
Pour rappel, l’association d’aide à domicile et de protection de l’enfance a été liquidée le 27 novembre 2009 par le tribunal administratif de Champ-Fleuri. Depuis cette date, l’AGS refuse toujours de payer les indemnités de licenciement.


Kanalreunion.com