Luttes sociales

Des initiatives relativisées par l’augmentation de la population

Dernières mesures pour l’emploi

Témoignages.re / 13 septembre 2013

Chaque année, la population augmente de 10.000 personnes, tout comme le nombre de bacheliers. Au cours du mandat de François Hollande, rien que pour les bacheliers, 50.000 solutions devront donc être proposées. À ce jour, 1.676 emplois d’avenir ont été signés.

Hier à la Préfecture, le représentant de l’État a invité les représentants des collectivités, du Pôle emploi et les partenaires sociaux à une rencontre du Service public de l’emploi régional. Cette instance est sous la direction de l’État, ce qui est une reconnaissance de sa compétence en matière d’emploi.

La rencontre d’hier a permis de faire un bilan des mesures décidées par l’État, et de donner quelques perspectives. Les principales annonces ont été les suivantes :

- 13.438 contrats aidés signés depuis le début de l’année

- 1.676 emplois d’avenir signés, 1.100 en cours de finalisation

- 45 contrats de génération

- La Réunion sera concernée par le plan « 30.000 formations prioritaires pour l’emploi ».

Ces données doivent tenir compte du contexte réunionnais :

- 343.000 Réunionnais sous le seuil de pauvreté

- plus de 165.000 demandeurs d’emploi

- 50.000 habitants de plus en 5 ans

- 50.000 bacheliers de plus en 5 ans.

Manifestement, la déclinaison à La Réunion de mesures décidée dans le contexte de la France ne permet pas d’envisager un changement de tendance. C’est la conséquence d’un cadre qui empêche des mesures exceptionnelles, adaptées à la gravité de la situation à La Réunion qui n’est pas celle de la France.

Extraits du communiqué de la Préfecture

Le préfet a réuni ce jour les collectivités locales, Pôle Emploi, l’association régionale des missions locales et les partenaires sociaux dans le cadre du service public de l’emploi régional (SPER). Le SPER est l’instance de dialogue et d’échanges sur les politiques de l’emploi à La Réunion : ses orientations sont relayées dans chaque bassin d’emplois au sein des services publics de l’emploi locaux qui se réunissent chaque mois sous la présidence du sous-préfet d’arrondissement.

Le SPER a abordé la situation du marché du travail et de l’emploi à La Réunion et les actions engagées par les différentes institutions représentées pour développer l’emploi et lutter contre le chômage.

La déclinaison à La Réunion du plan « 30 000 formations prioritaires pour l’emploi » annoncé lors de la grande conférence sociale des 20 et 21 juin a été présentée aux partenaires sociaux locaux. Ce plan régional va permettre, grâce à la mobilisation du Conseil Régional, du Pole Emploi, des OPCA, et de l’AGEFIPH, de répondre dans des délais très courts aux besoins prioritaires de formation qui seront exprimées par les branches professionnelles et les entreprises locales. Un effort particulier sera apporté à la simplification des procédures de mobilisation de ces formations.

Ces formations sont organisées sous forme de formations collectives ou accessibles sous la forme de « préparation opérationnelle à l’emploi ». Près de 800 places en formation pourront être mobilisées d’ici fin 2013.

Par ailleurs, un point d’étape sur les dispositifs de contrats aidés a été présenté aux partenaires. Au 9 septembre, 13.438 contrats aidés non marchands ont été signés. Leur durée moyenne est de plus de neuf mois, permettant ainsi de favoriser une insertion dans la durée des bénéficiaires.

Le déploiement des emplois d’avenir s’accélère notablement. 1.676 contrats ont été signés au 9 septembre et plus de 1.100 en cours de finalisation. Les engagements du conseil régional d’intervenir en co-financement de 1.000 emplois d’avenir, dont 750 dans le secteur marchand, et du conseil général pour 750 emplois d’avenir, dont 250 dans le secteur marchand, devraient se concrétiser dans les mois prochains.

45 contrats de génération ont été conclus. Des conventions destinées à aider les entreprises intéressées sont en cours de négociation avec des organismes relais. 

Enfin, un point d’étape sur la préparation du déploiement de la Garantie Jeune a fait l’objet d’une présentation spécifique. La Réunion fait partie des 10 territoires retenus pour expérimenter ce nouveau dispositif du 1er octobre 2013 au 31 décembre 2015.


Kanalreunion.com