Luttes sociales

Des professeurs stagiaires mutés alors que des postes sont disponibles à La Réunion

Nou lé Kapab-AJFER

Témoignages.re / 18 juillet 2014

Nou lé Kapab-AJFER interpellera François Hollande sur l’injustice subie par de jeunes Réunionnais. Voici son message.

Chaque année, à La Réunion, des dizaines de personnes obtiennent avec succès leur concours d’enseignant. Malgré la réussite exceptionnelle des Réunionnais(e)s au concours national, notamment dans certaines disciplines, il n’y a pas assez de postes disponibles pour leur permettre d’être affectés dans l’Académie de La Réunion.

Pour ces personnes, qui sont dans l’obligation de partir, une modification des CIMM (Centre des Intérêts Moraux et Matériels) par une meilleure bonification est nécessaire. Il faut également une anticipation des besoins, afin d’adapter le nombre de postes aux concours et permettre ainsi leur retour dans de meilleurs délais.

Par contre, dans d’autres disciplines, des jeunes professeurs ont reçu leur affectation pour une académie en France, alors que des postes sont disponibles à La Réunion.

Nou Lé Kapab (AJFER), qui milite depuis sa création en 2009, pour que les postes disponibles à La Réunion n’échappent pas aux Réunionnais(e)s, a été interpellé sur le cas particulier des Mathématiques.

Dans cette discipline, lors du concours externe « exceptionnel », 12 candidats ont été reçus et devront effectuer 18h d’enseignement à La Réunion. Il y a 20 places disponibles dans l’académie. Parmi ces affectations : 12 personnes ont donc été admises ; 5 ont obtenu le CAPES Interne ; il reste donc 3 places vacantes pour 18h d’enseignement.

Lors du concours externe « normal » ou « rénové », 17 personnes ont été admises et devront effectuer 9 h d’enseignement. Il y a 13 places de libre pour 9h d’enseignement à La Réunion. Sur ces 17 admis : 9 ont leur Master 1 et restent à La Réunion ; 7 ont déjà leur Master 2 et ont reçu leur affectation dans une académie en France (Versailles, Créteil, ...). Suite à la Commission de Révision d’Affectation, qui s’est tenue le 17 juillet, une seule personne a vu son affectation révisée. Une fois ces personnes affectées, il reste donc 3 places de libre dans notre île pour 9h d’enseignement.

Dans la mesure où le mouvement de mutation est clos, on se retrouve donc dans la filière Mathématiques à La Réunion avec 6 postes de disponibles (3 postes de 18h et 3 postes de 9h ou 9 postes de 9h ) et 7 personnes affectées ailleurs.

Nou Lé Kapab (AJFER) dénonce l’affectation de professeurs stagiaires dans d’autres académies alors que des postes sont disponibles à La Réunion. Par ailleurs, il est contraignant pour ces professeurs stagiaires, ayant déjà obtenu leur Master 2, de devoir partir uniquement pour 9h d’enseignement.

La situation dans le secondaire reste opaque. Lors de notre dernière rencontre avec la Direction générale du Rectorat, le 7 mai 2014, on a appris que 61 professeurs stagiaires réunionnais(e)s seraient mutés dans une autre académie, lors de la prochaine rentrée scolaire.

Après la Commission de ce jeudi 17 juillet 2014, seul le Ministère de l’Education Nationale peut décider de la révision d’affectation de ces professeurs stagiaires avant de rendre son avis définitif.

Dans la poursuite de notre combat pour la priorité à l’embauche des Réunionnais(e)s, Nou Lé Kapab (AJFER) interpellera le Président de la République, lors de sa venue à La Réunion les 25 et 26 juillet prochains, sur ces affectations injustes et injustifiables au vue des engagements pris par le gouvernement en matière de régionalisation de l’emploi dans les départements d’Outre-mer.

Nou Lé Kapab dan nout péi !

Pour Nou Lé Kapab (AJFER)
Gilles LEPERLIER, Président


Kanalreunion.com