Luttes sociales

« Didier Robert fait dérailler l’avenir de La Réunion »

Communiqué de l’AJFER

Témoignages.re / 15 octobre 2010

Dans un communiqué diffusé hier, l’Alliance des jeunes pour la formation et l’emploi à La Réunion (AJFER) souligne les conséquences pour la jeunesse de la suppression du tram-train que Didier Robert a fait exclure de "Matignon 2".

« Au fil de nos rencontres avec l’ensemble de la jeunesse réunionnaise, la problématique de la mobilité est apparue comme essentielle. Depuis des années, la mobilité externe a été mise en avant. Malheureusement, elle est plus connue pour ses dérives que pour ses atouts.
L’épanouissement de notre île et de sa population ne peut se faire sans le développement de la mobilité au sein de notre île.
La politique actuelle du « tout automobile » n’est ni viable pour La Réunion ni adaptée au faible pouvoir d’achat des jeunes. En effet, permis et véhicule personnel sont les postes qui pèsent le plus sur le pouvoir d’achat des jeunes Réunionnais qui n’ont pas d’autres alternatives pour se déplacer depuis la suppression du chemin de fer en 1960.
De plus permis et véhicule personnel sont les premiers critères de sélection à l’embauche. Cette situation, vectrice de discrimination et d’injustice sociale depuis de trop nombreuses années, n’est plus acceptable. Seul un transport en commun ferré de type tram-train pouvait garantir aujourd’hui une égalité des chances entre tous les jeunes.
Avec la perspective du million d’habitants dans quelques années et l’augmentation du nombre de véhicules en circulation, on va véritablement vers une asphyxie de la circulation et de La Réunion. Avec 100.000 voitures de plus à l’horizon 2025, le rail représente la seule alternative au développement durable de notre île.
Notre île connaît depuis plusieurs mois une accélération de l’aggravation de la situation. Licenciement, augmentation du chômage et de la précarité, baisse du pouvoir d’achat assombrissent au fil des jours l’avenir de toute la population réunionnaise et en particulier les jeunes.
Face à cette situation de crise sans précédent, Didier Robert fait le choix de mettre fin au tram-train qui représentait 4.000 emplois directs et indirects et plus de 100.000 heures de formation dès 2010.
Après avoir condamné 60% de la jeunesse réunionnaise à la misère à 62 ans en votant pour la réforme des retraites, la fin du tram-train est un nouveau crime contre les jeunes Réunionnais. Avec cette décision, Didier Robert fait dérailler l’avenir de La Réunion en termes d’emplois, de déplacements, d’énergie, d’aménagement et de relance de l’activité. Ce nouveau protocole de Matignon prive une nouvelle fois notre île de toute perspective de chemin de fer pour des dizaines d’années.
Chaque génération a rendez-vous avec une histoire qu’elle n’a pas écrite. Mais chaque génération choisit ses réponses. C’est pourquoi l’AJFER condamne avec force cette décision qui pénalise gravement la jeunesse réunionnaise pour de nombreuses années ».


Kanalreunion.com