Luttes sociales

« Directeur du CROUS : où est la priorité à l’embauche des Réunionnais ? »

L’AJFER dénonce un nouveau poste à responsabilité confisqué

Témoignages.re / 17 décembre 2010

Dans un communiqué diffusé hier, l’Alliance de la jeunesse pour la formation et l’emploi à La Réunion constate que la nomination du nouveau directeur du CROUS ne participe pas à la promesse de promotion des Réunionnais aux postes à responsabilité, pourtant bruyamment annoncée par le gouvernement.

L’AJFER participe actuellement au 17ème Festival mondial de la jeunesse et des étudiants en Afrique du Sud et représente, à cette occasion, la délégation de l’Île de La Réunion.
Nous avons appris avec beaucoup d’amertume la nomination par le ministre de l’Éducation nationale de M. Jean Claude Duprat comme nouveau directeur du CROUS de La Réunion à partir du 1er janvier 2011.
L’AJFER dénonce une nouvelle fois, la confiscation d’un poste à responsabilité aux Réunionnais.
Force est aujourd’hui de constater que l’île bénéficie pourtant de personnes qualifiées et compétentes, qui se sont pourtant manifestées pour occuper ce poste, mais qui ont été injustement mises à l’écart.
L’AJFER constate que ce nouvel épisode est en totale contradiction avec les mesures du CIOM intervenues après les États généraux d’outre-mer, visant notamment à promouvoir l’embauche des ultra-marins dans les postes à responsabilités.
L’AJFER considère que plus un emploi à La Réunion ne doit échapper aux Réunionnais. En effet, le contexte que nous connaissons actuellement avec notamment, le chômage de masse, ne nous permet plus de perpétuer ces injustices à l’égard de la jeunesse réunionnaise.
L’AJFER dénonce par ailleurs vivement ce qui semble s’apparenter à de petits arrangements et qui tend aujourd’hui à primer sur l’intérêt général de toute une population.
Participant activement aux séminaires du Festival mondial de la jeunesse et des étudiants dont le thème principal est “la lutte contre toute forme d’impérialisme”, l’AJFER est aujourd’hui confortée dans son idée de la nécessaire lutte contre le chômage de masse à La Réunion, symbole de l’asservissement du peuple réunionnais.
Enfin, l’AJFER sait qu’elle peut aujourd’hui compter sur le soutien et la solidarité de nombreuses organisations de jeunesses à travers le monde dans ce juste combat. Le chômage demeure en effet un fléau international qu’il est primordial de résorber. Il en va globalement du combat planétaire de toute la jeunesse pour la construction d’un monde débarrassé de tous rapports de domination.


Kanalreunion.com