Luttes sociales

Distribution de colis perturbée à Saint-Denis

Les travailleurs de La Poste en grève

Témoignages.re / 23 mars 2011

Suite à un mouvement de grève illimitée des agents chargés de la distribution de colis à Saint-Denis et Sainte-Clotilde, le service est perturbé sur la zone depuis le lundi 21 mars. Les facteurs du service réclament une prime de 1.300 euros pour la délocalisation de leur service à Gillot, mais la Direction leur propose 450 euros. Une délégation de représentants syndicaux devrait être reçue dans la journée.

Lundi 21 mars 2011, les facteurs chargés de la distribution des colis sur la zone de Saint-Denis et Sainte-Clotilde on décidé d’une grève illimitée pour protester contre la délocalisation de leur service à Gillot, assortie d’une prime de 450 euros alors qu’ils réclament 1.300 euros.
« Il y a seulement trois tournées, au lieu de huit normalement. Elles sont assurées par des CDD, les titulaires sont en grève. Nous attendons d’être reçus dans la journée », indiquait Johan Smith, secrétaire général de la CFDT pour La Poste.
Selon lui, lorsque les agents qui distribuaient les tracts publicitaires dans les boites aux lettres ont été déplacés au service courrier, leur prime a atteint 1.300 euros. Le syndicat réclame donc la même somme pour les agents du service colis qui devront, avec la nouvelle organisation, distribuer également le courrier et la publicité.
En plus de cette indemnité de mobilité, ils dénoncent la suppression d’une « position de travail » suite à plusieurs « réorganisations depuis le mois d’octobre ». D’après la CFDT, ces réorganisations seront à l’origine de la suppression de 60 postes qui seront remplacés par trois machines.
D’après le syndicat, « la qualité du service se dégrade de plus en plus, les catalogues auraient dû être distribués depuis plus de deux mois et, très souvent, dans ce service, il reste beaucoup de colis en souffrance ».


Kanalreunion.com