Luttes sociales

Doublement des subventions pour les clubs de 3ème âge

Les gramounes au Conseil général

Témoignages.re / 10 juillet 2010

Le Conseil général a annoncé le doublement des subventions pour les clubs de 3ème âge. Au total, ces derniers et les associations ARPA et ORIAPA recevront 760.550 euros de subventions.

Les représentants des 189 clubs de 3ème âge de l’île étaient invités hier à un bilan des actions du Conseil général en faveur des personnes âgées. Les gramounes, soit 81.000 personnes de plus de 60 ans, sont en effet l’un des publics prioritaires de la collectivité. Diverses aides leur sont attribuées pour améliorer leur quotidien. Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, a annoncé « souhaiter faire mieux » pour les personnes âgées, même si « on fait déjà plus que ce que l’on doit faire ». Le Pass Armelle, pour la gratuité sur les réseaux Car Jaune, le chèque APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) pour l’aide à domicile, le chèque santé pour aider à payer les mutuelles, l’amélioration de l’habitat sont quelques mesures d’une « politique volontariste du Conseil général ».
De cette rencontre, il ressort que les personnes âgées ne sont pas toujours bien informées des dispositifs. Très peu savent par exemple que l’accès des musées départementaux est gratuit pour les gramounes, ou encore que le Car Jaune est gratuit dans toutes les micro-régions, alors que 7.000 personnes bénéficient déjà du Pass Armelle. Les représentants des clubs de 3ème âge ont aussi exprimé des inquiétudes quant au non remboursement des médicaments, à la non gratuité des transports urbains, la difficulté d’accès aux événements culturels ou au paiement du minimum vieillesse le 15 du mois. Des demandes qui ne relèvent pas des compétences du Conseil général.
Cette rencontre a été l’occasion d’annoncer la revalorisation des subventions allouées aux clubs de 3ème âge, qui comptent 30 à 100 adhérents. Soit, au total, 760.550 euros de subventions pour 2010 pour les clubs et les associations ARPA et ORIAPA, contre 575.080 euros l’année dernière.

« Une politique volontariste »

La politique du Conseil général pour les personnes âgées s’oriente vers quatre priorités. D’abord, le maintien à domicile, avec des aides sociales en augmentation. Sur les 93 millions d’euros de l’APA, le Département finance 69 millions d’euros pour 12.700 bénéficiaires. Six millions d’euros sont également prévus pour l’aide ménagère. Pour garantir le maintien à domicile, le Conseil général intervient aussi pour la formation des aidants familiaux et l’amélioration de l’habitat.
Ensuite, le développement de l’offre d’accueil. 454 familles sont aujourd’hui agréées pour accueillir de façon temporaire ou permanente 758 personnes âgées.
L’accueil dans des structures spécialisées constitue un autre axe prioritaire. Depuis 2007, le Département a doublé les places d’accueil, au nombre de 1.900 aujourd’hui. Mais le Département tente également de diversifier les modes d’accueil : les résidences pour personnes âgées à loyer modéré, des petites unités de vie, des maisons d’accueil rurales...
Enfin, pour accompagner les gramounes dans leur vie quotidienne, 8 millions d’euros sont réservés au chèque santé (aide de 30 à 60 euros mensuels), 1,75 million d’euros pour le transport (8.000 bénéficiaires), 1,75 million d’euros également pour les loisirs (9.000 bénéficiaires du Pass loisirs) et chèque APA (1.500 bénéficiaires).

EP


Kanalreunion.com