Luttes sociales

Éducation nationale : 1.200 travailleurs en contrats aidés n’ont pas reçu leur salaire

Après les Assistants d’éducation, d’autres précaires visés

Témoignages.re / 4 octobre 2013

Dans l’Éducation nationale à La Réunion, il existe bien deux mondes. D’un côté, les titulaires qui perçoivent leur salaire et les suppléments rubis sur ongle tous les mois. Et de l’autre, la masse des travailleurs précaires qui n’ont pas reçu leur salaire du mois de septembre.

Après les assistants d’éducation, c’est au tour des travailleurs en contrat aidé CUI de subir un retard dans le versement de leur salaire par l’Éducation nationale.
« Là encore, ce n’est pas la première fois que cela arrive et c’est proprement intolérable », note la CGTR Educ’action.
En urgence, le Rectorat a débloqué une avance de 450 euros. « Le reste (220 euros) devant être versé après le 10 octobre 2013 », note le syndicat qui s’indigne : « Quand on ne perçoit que 670 euros de salaire par mois, on peut imaginer l’incidence de tels retards de salaires sur les conditions de vie familiale de ces personnels ». La CGTR Educ’action demande que pareille situation ne se reproduise plus, et appelle le Rectorat à « supporter les aléas financiers d’une telle situation en prenant en charge les frais d’agios bancaires éventuels, de rejet de chèque lié au non-versement des salaires et aux charges ». Des demandes qui restaient encore sans réponse hier, affirme le syndicat.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • En metropole aussi nous ne sommes pas payer. Cela fait 5 ans que tous les ans les avances de salaires arrivent en retard. Cette annee ce jour toutes les avs en aed (contrats non aides)attendent toujours l avamce de salaire....

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • AVS en contrat aidé, j’ai appris 2 jours avant la rentrée que ma demande de dérogation exceptionnelle de renouvellement de contrat (reconnue travailleur handicapé) était acceptée !
    Je fais partie des 1200 travailleurs en contrats aidés qui n’ont pas reçu leur salaire à ce jour... c’est en région Rhône-Alpes... Pourquoi ? mon ancien collège employeur n’a pas transmis mon renouvellement de contrat à mon nouveau collège employeur (changement de ce côté là également)... Pourquoi ? car erreur de l’IA... : toutes mes heures sont effectuées dans un établissement PRIVE...
    Je ne vais pas me laisser faire !
    Pas question que je fasse une partie de mes heures sur un établissement publique, car les enfants que j’accompagne depuis la rentrée comptent sur moi... et pas question non plus que mes heures soient diminuées !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Je suis AVSco en CUI à colombes (92) et pas de salaire septembre avant la paye de octobre. J’ai réclamé une attestation de la part de l’établissement employeur pour en aviser ma banque. On nous met bien dans la M....

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Suite... Mon contrat aidé AVS est arrivé à son terme des 24 mois le 31 août dernier (auparavant j’avais déjà travaillé 6 mois dans une école privée)...
    Reconnue travailleur handicapé, j’ai appris 4 jours avant la rentrée que ma demande de dérogation exceptionnelle de prolongation de contrat était acceptée par le pôle emploi... mes postes étant repris, j’ai consulté l’inspection académique pour être mise en relation avec l’enseignant référant de mon secteur...
    J’ai commencé le mardi 3 septembre pour 22h50... dans une école primaire privée, classe de CE2 : 7H50 auprès d’un enfant ( dyslexie - dysorthographie - dyspraxie - dyscalculie) + aide mutualisée auprès d’un autre enfant... + 15H en classe de CM2, toujours dans la même école, auprès d’un autre enfant, porteur de pathologies semblables... je l’accompagne sur ordinateur... il n’est pas autonome du tout et à beaucoup de difficultés à suivre le programme... Mon premier mois c’est très bien passé, les choses sont posées pour avancer et aider aux mieux les enfants que j’accompagne... tout ce passait très bien... jusqu’à ce que j’apprenne aujourd’hui la raison pour laquelle je n’ai pas reçu mon salaire de septembre... erreur de l’IA qui aurait du me placer dans une école privée + publique... Ma directrice, tout comme moi, avons refusé vendredi dernier de re-partager mes heures sur un établissement public... cela signifierait soit un changement d’AVS pour les enfants, soit 2 avs... c’est ridicule !
    Réponse faite de l’IA, après nombreux échanges téléphoniques, à la directrice de mon école : Le "dossier"... car je suis un "dossier" est épineux... L’IA a demandé à ma directrice de m’établir la prolongation de contrat via l’organisme privé qui subventionne les contrats aidés dans les établissements privés... chose qui va être faite courant octobre et qu’en attendant une avance sur mon salaire de septembre partait le jour même...
    Aujourd’hui, réclamant une fois encore mon avance, nous avons appris qu’il n’en était rien...
    L’IA demande à mon école d’établir un contrat rétroactif d’un mois !...
    Impensable !!! Du jamais vu dans la législation française !!!
    Pour finir, je ne suis même pas sensée travailler puisque je n’ai pas de couverture sociale dans le cas d’un accident sur mon trajet.... Mais pour moi, il est hors de question que "j’abandonne" les enfants et je ne vais pas rester chez moi à attendre... Merci de me conseiller sur mes droits et démarches afin que ma situation se régularise au plus vite !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com