Luttes sociales

Faisons reculer le gouvernement

Demain, des manifs largement soutenues par l’opinion

Manuel Marchal / 11 octobre 2010

Soutenu à plus de 70%, le mouvement contre le projet des retraites s’amplifie. À La Réunion, une telle réforme fera encore plus de dégâts qu’en France, mais cela n’empêche pas trois parlementaires de faire passer l’UMP avant les intérêts des Réunionnais. Jean-Paul Virapoullé, René-Paul Victoria et Didier Robert soutiennent la réforme des retraites à 100%, une réforme que personne ne veut à La Réunion.

Demain sera une nouvelle grande journée de mobilisation contre le projet de réforme des retraites en particulier, et aussi contre la politique de casse sociale du gouvernement.
En France, un sondage publié hier indique que plus de 7 Français sur 10 soutiennent le mouvement. À La Réunion, l’UMP est plus que jamais minoritaire, car les mesures décidées par le gouvernement ont des conséquences encore plus désastreuses qu’en France. Malgré cela, il existe à La Réunion des parlementaires qui font passer l’intérêt de l’UMP avant tout, et considèrent donc que les Réunionnais ne comptent pas. À l’Assemblée nationale, Didier Robert et René-Paul Victoria ont voté pour la suppression de la retraite à 60 ans, au Sénat, Jean-Paul Virapoullé a annoncé qu’il soutiendra le gouvernement jusqu’au bout. Ces trois élus sont bien à contre-courant de la formidable mobilisation qui unit les couches sociales et les générations.
La semaine dernière, les lycéens ont déclenché des mobilisations spontanées en France dans de nombreuses villes. À La Réunion, ce sont ces jeunes qui sont à la tête des défilés.
La mobilisation ne cesse donc de prendre de l’ampleur, avec près de 3 millions de personnes dans les rues lors de la dernière grande journée d’action. Ce ne serait pas la première fois qu’un gouvernement reculerait sous la pression populaire, ce qui signifie toute l’importance des deux défilés de demain, à Saint-Denis et à Saint-Pierre.
Il n’est pas trop tard pour agir. Ensemble, faisons reculer le gouvernement et donnons-lui le signal de l’arrêt de la casse sociale.

Manuel Marchal


Tous aux manifs

Demain, deux grands rendez-vous

Saint-Denis : 9 heures au Petit Marché
Saint-Pierre : 9 heures à la gare routière

Ensemble, nous pouvons faire reculer le gouvernement


Un mouvement soutenu à 71%

Dans son édition d’hier, "Sud-Ouest" publie un sondage selon lequel les manifs de demain sont soutenues par plus de 7 personnes sur 10. Les femmes sont celles qui soutiennent le plus la mobilisation, ce qui montre que les deux amendements déposés par le gouvernement au Sénat n’ont pas désamorcé la mobilisation.

« La légitimité accordée aux manifestations demeure très élevée et très stable : plus de sept Français sur dix (71%) estiment que le mouvement social contre le projet gouvernemental est justifié. Ce score se situe au même niveau que ceux mesurés par l’IFOP pour les précédentes journées de mobilisation.
Plus significatif, dans un contexte où la colère se radicalise avec des appels à une grève reconductible (notamment dans les transports publics), le soutien de l’opinion gagne en fermeté : le nombre de Français considérant le mouvement social comme « tout à fait justifié » s’accroît très fortement : +9 points en un mois, soit 42% des personnes sondées.

JPEG - 69.7 ko
Voici le résultat du sondage publié hier dans "Sud-Ouest".

Les femmes en pointe

Les femmes soutiennent davantage la mobilisation que les hommes (75% contre 67%), ce qui s’explique sans doute par la polarisation du débat ces jours derniers sur la question de la retraite pour les mères ayant interrompu leur carrière. Un tel clivage hommes/femmes n’était en effet pas présent dans notre enquête sur le sujet il y a un mois. »


Kanalreunion.com