Luttes sociales

Fermeture de filières au campus du Tampon : « une véritable injure aux jeunes Réunionnais du Sud »

Mairie de Saint-Louis

Témoignages.re / 23 avril 2011

Suite à la fermeture annoncée de filières à l’Université du Tampon, Claude Hoarau, maire de Saint-Louis, réagit dans le communiqué ci-après.

« L’actualité de ce jour fait état d’un véritable scandale dans le domaine de l’Éducation.
Un de plus à mettre à l’actif du gouvernement actuel !
Après les coupes sombres dans les effectifs de l’enseignement du premier degré, où les suppressions de postes annoncent un véritable désastre pour l’avenir de nos enfants, nos gouvernants s’attaquent aux forces vives de La Réunion en supprimant à la prochaine rentrée, pas moins de trois filières universitaires au campus du Tampon.
C’est non seulement un contresens de l’histoire mais aussi une véritable injure aux jeunes Réunionnais du Sud issus de la micro-région la plus peuplée de La Réunion.
Nos jeunes n’ont pas besoin de mendicité. Ils ont besoin de confiance pour bâtir leur propre avenir.
Par ses choix imposés à l’Université de La Réunion, le gouvernement s’entête dans son processus de démantèlement du service public et cela à n’importe quel prix, au prix du sacrifice d’une partie de notre jeunesse. Celle qui bâtira Notre Réunion de demain.
En ma qualité de maire de Saint-Louis et aussi d’homme politique réunionnais, je ne puis accepter cette entreprise de casse qui touche aujourd’hui le monde éducatif de La Réunion.
J’apporte toute ma solidarité et mon soutien aux étudiants touchés par cette mesure inique et invite toute la communauté éducative et politique à se mobiliser pour mettre fin à cette démolition aveugle.
Le redressement économique du budget de la nation est nécessaire mais pas à un tel prix et pas au mépris des jeunes Réunionnais ! »


Kanalreunion.com