Luttes sociales

Fin du blocage du Rectorat

Grève des personnels administratifs

Témoignages.re / 7 avril 2010

Le blocage du Rectorat par les personnels administratifs a été levé à midi hier à l’issue d’une rencontre entre la délégation de la SGPEN-CGTR et Eugène Krantz, secrétaire général du Recteur. Eugène Krantz a assuré avoir « conscience du problème de sous-emploi au sein des agents administratifs » et a affirmé que le Rectorat allait soulever la question auprès du Ministère de l’Education nationale. Patrick Corré, secrétaire général à la SGPEN-CGTR, estime que « le Recteur n’a pas donné les réponses suffisantes ».

« Nous attendrons jusqu’à fin mai pour voir ce que le Ministère répond. Si nous n’obtenons pas satisfaction, nous bloquerons à nouveau totalement le Rectorat », prévient-il.

Près de 100 agents administratifs avaient bloqué les différentes entrées du Rectorat dès 8 heures hier. A l’appel de la SGPEN-CGTR, ils se sont mobilisés autour de trois revendications : le gel des suppressions de postes pour 2010, la mise en place d’un plan de rattrapage et d’un plan de résorption de la précarité.

« C’est une mobilisation satisfaisante pour une première », s’est réjoui Patrick Corré. En effet, selon le représentant syndical, « c’est la première fois que les personnels administratifs se mettent en mouvement de façon isolée à La Réunion ».

Les manifestants voulaient exposer leurs revendications au responsable de l’Académie. Tout d’abord, ils souhaitent le gel des suppressions de postes pour 2010. « 50 emplois ont été supprimés ces dernières années. Cinq autres emplois devraient être supprimés cette année et encore d’autres dans les années à venir », précise le responsable syndical. « Lors des précédentes rencontres avec le Recteur, il nous a répondu qu’il embaucherait des enseignants. Il n’a pas répondu à nos demandes », explique-t-il.

Outre ce gel, ils demandent également des embauches à travers la mise en place d’un « plan de rattrapage ». Se basant sur un « barème du Rectorat », Patrick Corré pense qu’« il manque beaucoup d’agents administratifs dans l’Académie ». Il estime ce manque à 90 postes de titulaires. « Nous sommes le seul département à ouvrir de nouveaux établissements scolaires du fait d’une forte natalité. Au lieu d’embaucher, on procède à des redéploiements de personnels d’un établissement à un autre », dénonce-t-il.

Enfin, les agents administratifs réclament « la titularisation des contractuels ». Selon Patrick Corré, ils seraient 150 dans l’île.


Kanalreunion.com