Luttes sociales

FO appelle au respect du droit de manifester

Face aux menaces d’interdiction

Témoignages.re / 21 juin 2016

Jeudi, les syndicats en France prévoient une nouvelle grande manifestation à Paris pour protester contre le projet de loi Travail. Suite aux événements de mercredi dernier, le gouvernement a brandit à mots couverts la menace d’interdire les manifestations à Paris. Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, a donné hier une interview dans le Parisien dans laquelle il rappelle la responsabilité du gouvernement dans le respect de l’état de droit. Extrait :

JPEG - 167.8 ko

Le 14 juin, les images ont montré un nombre impressionnant de casseurs...

— Si nous, nous les repérons, nous ne sommes pas les seuls ! Ceux qui étaient repérables, pourquoi ont-ils pu continuer à agir ? Voilà la question qui mérite d’être posée. Cela nous discrédite d’ailleurs car le lendemain on parle plus des casseurs que de la loi Travail. Nous n’avons pas attendu Manuel Valls pour condamner les violences, y compris quand il y en a chez certains manifestants. De la même manière qu’il peut y avoir des bavures dans la police, il peut aussi y en avoir dans nos rangs et nous les condamnons. Notre rôle est de rappeler qu’on manifeste dans le calme.

Une interdiction de manifester entraînerait-elle un casus belli avec le gouvernement ?

— Ce serait assez incroyable que des manifestations à l’appel de confédérations syndicales soient interdites. Cela poserait un sacré problème de démocratie. C’est un droit fondamental que le droit de faire grève. Interdire une manifestation parce qu’il peut y avoir des risques à côté de la manifestation ? Que les forces de l’ordre aient les bonnes consignes ! Et nos services d’ordre feront leur travail. Le mieux, si Manuel Valls ne veut plus de manifestations, c’est qu’il se montre ouvert. A chaque fois que le Premier ministre intervient, prend la parole dans les médias, il se comporte en pyromane au lieu d’apaiser la situation. Cela peut conduire certains à être énervés.


Kanalreunion.com