Luttes sociales

Forte participation

Mobilisation pour les retraites

Céline Tabou / 29 mai 2010

Un million selon la CGT, 395 000 d’après la police, les manifestants réunis pour protester contre la réforme des retraites prévoyant de reporter l’âge légal de la retraite au-delà de 60 ans, a été un succès. Loin du "jeudi noir" attendu par les six organisations syndicales, CGT, CFDT, UNSA, FSU, CFTC, Solidaires, qui ont appelé à la grève générale, ce qui reste tout de même une importante journée de mobilisation.

L’appel de jeudi a mobilisé des centaines de milliers de personnes, faisant oublier le relatif insuccès du 23 mars dernier, qui avait comptabilisé 800.000 manifestants selon la CGT, et 380.000 selon la police. Dans l’Éducation nationale, les grévistes étaient 15,99% dans les écoles et 12,27% dans les collèges et lycées (chiffre officiel), et 30% dans les collèges et lycées (chiffre syndical), d’après l’agence Reuters.

Contestation sur la participation

Comme tout le monde pouvait s’y attendre, le gouvernement a minimisé la mobilisation, et annoncé que la faible participation « venait valider la méthode du gouvernement sur sa réforme ». Cependant, les dirigeants des syndicats ont répliqué, dont le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, qui s’est dit « satisfait de la mobilisation » de jeudi, et a dénoncé une « forme de mépris provocant de la part de ceux qui minimisent le nombre de manifestants, et prennent des risques sur le climat social à venir », selon l’AFP.
Face à ces propos, le Premier ministre, François Fillon a affirmé que « La question n’est pas de comptabiliser la mobilisation. Toute mobilisation est importante c’est un message qu’envoient les Français ou qu’envoient les partenaires sociaux au gouvernement ». De son côté, l’ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius a jugé vendredi la mobilisation « respectable », sur France 2. Il a ajouté que la journée de mobilisation « est une base de départ et pas du tout un point d’arrivée ».

Les concertations à venir

Selon sondage CSA pour "Le Parisien"-"Aujourd’hui en France", 62% des français, particulièrement les jeunes et les 50-64 ans, se disent "prêts à manifester" pour défendre le maintien de l’âge légal de la retraite à 60 ans. C’est pour cette raison que les syndicats ont décidé de prévoir d’autres journées de mobilisation, d’ici l’été.
Bernadette Groison (FSU) a déclaré, « le gouvernement a fabriqué un calendrier de réforme pour éviter la mobilisation, mais je crois qu’aujourd’hui on entre dans une nouvelle phase ». C’est pour cette raison qu’une nouvelle réunion inter-syndicale va être organisée entre les leaders syndicaux, lundi 31 mai, afin de rassembler massivement en juin.
« Le gouvernement doit changer sa copie et nous proposer une autre méthode », a insisté François Chérèque au "Figaro". Ce dernier prévoit une autre mobilisation « fin juin ou début septembre, ou les deux ». La CFDT se positionnera le 10 juin, lors de son congrès à Tours. La CGT indique, « l’intersyndicale dispose d’un mandat pour préparer d’autres initiatives de mobilisation avant les congés d’été ». Les hauts responsables syndicaux vont se décider sur les suite à donner à cette journée de mobilisation, et attendent de Nicolas Sarkozy des réponses aux attentes des français sur la réforme des retraires.

Céline Tabou


Kanalreunion.com