Luttes sociales

France : la mobilisation se durcit

Extension de la grève

Céline Tabou / 16 octobre 2010

À cause de l’intransigeance de Nicolas Sarkozy, qui finit par exaspérer, tout le monde décide de s’unir pour lutter contre la réforme des retraites. Raffinerie, transport, fonction publique, port, Éducation nationale, de nombreux secteurs ont décidé de manifester contre cette réforme « injustice ».

Malgré les annonces du gouvernement d’un essoufflement de la mobilisation, l’intersyndicale parvient à tenir le bout. Décidée à faire retirer cette réforme, une nouvelle journée est organisée ce samedi, afin de faire pression sur le gouvernement. « Il ne s’agit plus de discuter », annonce l’intersyndicale, qui prévoit une nouvelle grève le 19 octobre.

Raffinerie et transport en grève

Allons-nous vers un blocage du pays, alors que 9 raffineries sur 12 ont décidé de faire grève et de cesser toute activité ? Le 13 octobre, l’UFIP (Union française des industries pétrolières) a parlé de problèmes d’approvisionnement dans les stations-services d’ici le milieu de la semaine prochaine. Malgré les risques de pénurie, les travailleurs sont décidés à se faire entendre du Sénat.
De même, à la SNCF et à la RATP, les perturbations restent présentes, et les cheminots sont décidés à cesser tout travail si le gouvernement n’agit pas rapidement.
Dans le secteur maritime, la grève des marins de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) et de la Compagnie méridionale de navigation (CMN) a été reconduite et paralyse le trafic entre la Corse et le continent. De plus, des opérations escargot et des barrages filtrants, avec distribution de tracts, sont organisés. Les syndicats CFDT et CGT du transport routier annoncent une multiplication de ces actions ce week-end.

Privé et public mobilisés

Selon le Ministère de l’Éducation nationale, 306 lycées étaient perturbés à des degrés divers vendredi matin dans tout le pays, soit 7,1% de l’ensemble des lycées, et 36 de moins qu’au même moment jeudi, a annoncé le magazine “Challenges”. Des assemblées générales sont organisées dans les universités et les lycées, pour organiser la suite du mouvement. La Fédération CGT des Services publics a recensé des grèves d’une heure à 24 heures d’agents de la Fonction publique territoriale dans 43 départements entre le 13 et le 15 octobre. La journée de samedi est très attendue par les manifestants, qui souhaitent coûte que coûte être entendus.

Céline Tabou


Kanalreunion.com