Luttes sociales

Génération sacrifiée

SAIPER PAS974

Témoignages.re / 24 août 2011

Le SAIPER PAS974 crie « au scandale », les méthodes de gestion du rectorat sont contraires au bon fonctionnement d’une éducation de qualité. Le syndicat pose d’ailleurs dans ce communiqué la question : « comment peut-on sacrifier une génération entière d’élèves » ?

« Le SAIPER PAS974 dénonce le mensonge et la mauvaise foi du Rectorat. Les chiffres sont pourtant désastreux : entre 2007 et fin 2011, près de 55.000 salariés de l’Éducation nationale auront été sacrifiés, comme le seront bientôt 1500 classes... À la Réunion lors de cette rentrée, il y a 156 suppressions de postes dont 75 dans le premier degré. Mais ce matin, nous apprenons que sur les 30 postes disponibles pour des ouvertures de classe dans le premier degré, le Rectorat n’a décidé que de 18 ouvertures. Le Rectorat récupère ainsi plus de 12 postes. La prime risque d’être très intéressante pour Mr le Recteur réducteur de têtes !!!
Nous criions aux scandales.
Comment enseigner à des classes de plus de 28 élèves ? Comment peut-on sacrifier une génération entière d’élèves ?
Les projets éducatifs des quatre dernières années composent un vaste puzzle destructeur dont on peut aisément reconstituer les morceaux : moins de moyens et moins de personnels, la suppression des RASED, des professeurs stagiaires qui n’ont quasiment plus de formation…
Les mots nous manquent pour dire notre colère et notre dégoût devant un tel cynisme.
De plus, les méthodes managériales de la hiérarchie, et les pressions hiérarchiques sont de plus en plus importantes pour nous stresser. Les missions d’éducation et d’enseignement sont détournées vers toujours plus de fichage, d’évaluation et de surveillance.
Le gouvernement mise sur la proximité des élections de mai 2012 pour lui assurer une rentrée tranquille. Il se trompe. Le ras-le-bol monte ! »


Kanalreunion.com