Luttes sociales

Grève à la CAF et à la CGSS

Témoignages.re / 9 février 2011

Ceux qui souhaitaient se rendre à la Caisse d’allocations familiales hier ont eu la surprise de se retrouver devant une porte close. En effet, tous les bureaux de la CAF de l’île étaient fermés suite à un mouvement de grève lancé au niveau national. Les agents de la CAF demandent le gel des suppressions de postes, le maintien de la Convention collective en l’état et une négociation sur la valeur des points. Les services devraient de nouveau fonctionner normalement ce jeudi 10 février, les bureaux étant fermés au public le mercredi.

A La Réunion, 6 postes devraient être supprimés d’ici fin 2012. Ce que refusent les agents de la CAF. « La Réunion a un des taux de précarité les plus forts, nous avons donc un travail conséquent à effectuer. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre des agents », explique Chryslène Moutiama, membre de la CGTR.
Autre point de mécontentement des salariés, ils demandent une revalorisation de la valeur des points (une augmentation des salaires). En effet, certains agents au niveau national ont une rémunération inférieure au SMIC. « Ce n’est pas normal qu’une telle situation perdure au sein de la CAF », fustige Chryslène Moutiama. La représentante de la CGTR demande une revalorisation de la valeur des points à La Réunion également, malgré le fait que les agents bénéficient de la surrémunération. « La situation réunionnaise est différente de la situation nationale », justifie la syndicaliste.
Enfin, les grévistes demandent un maintien de la Convention collective en l’état actuel.
À la CGSS, l’appel à la grève n’a pas concerné une aussi forte proportion d’agents.


Kanalreunion.com