Luttes sociales

Grève à la GTOI : solidarité avec un travailleur injustement licencié

De nombreux chantiers vont s’arrêter

Témoignages.re / 1er septembre 2014

Depuis ce lundi matin, les travailleurs de la GTOI sont en grève. Ils protestent contre le licenciement d’un chef de chantier et demandent une revalorisation des salaires, dont l’extension du régime bénéficiant aux cadres expatriés à leurs homologues réunionnais.

Filiale d’un grand groupe français, Grands travaux de l’Océan Indien (GTOI) est une des plus importantes entreprises réunionnaises en terme d’effectif notamment. Depuis ce lundi, ses travailleurs sont en grève. Ils exigent la réintégration d’un chef de chantier, licencié abusivement pour faute grave.
Selon la CGTR, le travailleur paie les erreurs de ses supérieurs hiérarchiques qui eux ne sont pas licenciés.

Cette revendication constitue le point de départ d’un mouvement élargi à d’autres demandes. Les travailleurs luttent aussi pour de meilleurs salaires. Ils veulent que cessent une discrimination. Ils estiment que les cadres venus de France sont mieux payés que leurs homologues réunionnais. Les travailleurs demandent donc l’extension aux Réunionnais du régime réservé aux expatriés.

Si le mouvement persiste, alors de nombreux chantiers seront arrêtés dans toute l’île.
Ce lundi matin, les grévistes se sont rassemblés devant le siège de la GTOI dans la zone industrielle en face du port-Est. Les discussions n’ont pas abouti.


Kanalreunion.com