Luttes sociales

Grève suspendue

Pôle Emploi

Témoignages.re / 14 novembre 2009

Alors que les négociations avec la Direction n’ont encore une fois débouché sur aucun accord, les salariés de Pôle Emploi ont suspendu leur mouvement de grève hier vendredi. « Cette journée, après 12 jours de grève d’affilée, nous permettra de reprendre des forces et préparer nos actions pour la semaine prochaine », expliquent les porte-parole des grévistes. La grève reprend dès lundi matin. Jeudi matin, une délégation d’Agir contre le chômage s’est rendue au Pôle Emploi pour réclamer une issue rapide à ce conflit qui a entraîné, affirme le collectif, « le non versement de leurs indemnités à 8.500 usagers ». La Direction réfute ce chiffre et parle de « 2.000 ayant droit encore non indemnisés ».

« Ce qui ressort de la nouvelle réunion que nous avons eue pendant plus de 9 heures ce jeudi est que la Direction régionale n’avance pas suffisamment le curseur dans le sens des revendications des salariés et des usagers », commentent les syndicats. « Ce conflit est aussi une mise en lumière des difficultés et des limites de Pôle Emploi Réunion-Mayotte en matière de prise en compte des spécificités régionales », constatent-ils.
Ainsi, les grévistes s’insurgent toujours contre « un schéma d’organisation du travail décidé au plan national et correspondant à des principes européens », mais pas locaux. Car les agents, soulignent les syndicats, « sont en souffrance au quotidien dans l’exercice de leur fonction ». Ils martèlent que « l’Outre-mer a besoin d’une organisation adaptée répondant à ses besoins », disent encore les salariés du Pôle Emploi qui, depuis le 29 octobre, revendiquent des créations de postes, des formations, des locaux adaptés et plus globalement de meilleures conditions de travail, au bénéfice des usagers.
À ce propos, les salariés se félicitent de l’intervention d’Agir contre le chômage auprès de la Direction jeudi matin. « Il était temps que les usagers du Pôle Emploi aient droit à la parole dans ce conflit. La Direction doit les respecter », disent les grévistes.


Kanalreunion.com